Retour

Séisme près de Naples : deux morts et trois jeunes frères sains et saufs

Un tremblement de terre de magnitude 4 a fait deux morts, en pleine saison touristique en Italie, sur l'île d'Ischia, à l'ouest de Naples.

Une femme âgée est morte à Casamicciola, dans le nord de l'île, la ville la plus touchée par le séisme avec Lacco Ameno. La dame a été tuée dans la rue par des débris tombés d'une église, ont annoncé les autorités. Plusieurs immeubles se sont effondrés et d'autres présentent de larges fissures. Le corps sans vie d'une autre personne a été repéré dans des décombres, selon les médias locaux.Les pompiers ont réussi à extraire des débris trois frères âgés de 7 mois, de 7 ans et de 11 ans en compagnie de leur père. Ils sont tous sains et saufs.

Une vingtaine de blessés

Selon l'Institut italien de vulcanologie, la terre a tremblé peu avant 21 h lundi soir, heure locale, alors que plusieurs personnes étaient attablées pour le souper.Le Dr Roberto Calloca, de l'hôpital Rizzoli, à Lacco Ameno, a indiqué à la chaîne d'information en continu Sky TG24 qu'une vingtaine de personnes étaient soignées pour des blessures mineures dans une salle d'urgence improvisée près de l'hôpital. Selon le Dr Calloca, le calme était revenu et la situation était maîtrisée.Des équipes de la sécurité civile, déjà nombreuses sur l'île d'Ischia pour y combattre les incendies de forêt qui ravagent le sud de l'Italie cet été, ont passé la nuit à vérifier l'état des bâtiments endommagés.Des vacanciers sous le choc« On a entendu un grondement, puis il y a eu un mouvement de panique parmi les vacanciers qui soupaient à cette heure-là », a raconté à l'Agence France-Presse Gianpaolo Castagna, qui dirige l'hôtel La Pergola à Casamicciola.

« Fort heureusement, la structure n'a pas subi de dégâts, à part quelques morceaux d'enduit qui sont tombés », a ajouté M. Castagna.

Ce séisme intervient au moment où l'Italie se prépare à souligner jeudi le premier anniversaire du tremblement de terre qui avait fait 299 morts à Amatrice et dans les communes voisines au centre du pays. En octobre 2016 puis en janvier 2017, trois autres séismes avaient encore ravagé la même région.« Un an après, nous revivons le drame d'un tremblement de terre », a déclaré mardi le Conseil national des géologues italiens, qui juge « franchement hallucinant » qu'un séisme d'aussi faible intensité continue à tuer en Italie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine