Retour

Sous-marin danois : la police affirme avoir retrouvé la tête de la journaliste Kim Wall

La police du Danemark a annoncé qu'elle avait retrouvé la tête et les deux jambes de la journaliste suédoise Kim Wall, morte en août alors qu'elle était allée interviewer l'inventeur danois Peter Madsen à bord de son sous-marin artisanal.

L’inspecteur de la police de Copenhague, Jens Moller Jensen, confirme que la tête et les jambes de Mme Wall ont été retrouvées dans un sac, tandis que ses vêtements étaient rassemblés dans un autre sac.

« La nuit dernière, notre dentiste légiste a confirmé qu'il s'agissait de Kim Wall », a-t-il déclaré à la presse.

La journaliste Kim Wall était montée à bord du sous-marin artisanal de Peter Madsen le 10 août avec l’intention de faire un reportage sur l'inventeur.

Lors de son inauguration, il y a neuf ans, le « UC3 Nautilus » était le plus grand submersible artisanal au monde.

On avait rapporté la disparition de Mme Wall le 11 août.

Dix jours plus tard, soit le 21 août, les autorités révélaient que la femme de 30 ans était morte à bord du sous-marin de l'inventeur danois.

Le créateur du submersible, Peter Madsen, avait d'abord affirmé n'avoir rien à voir avec la disparition de Kim Wall. Lors de son interrogatoire, il avait assuré qu’il avait reconduit son invitée jusqu’à la terre ferme le 10 août en soirée et qu’il ne l’avait pas revue.

Peter Madsen a toutefois avoué devant la cour que la journaliste était morte lors d’un accident sur l’embarcation et qu’il avait ensuite jeté son corps à la mer.

L'homme de 46 ans a été accusé d’homicide involontaire par négligence.

Les policiers avaient annoncé le 21 août avoir retrouvé un torse de femme près de la baie de Køge.

D'intenses recherches avaient été menées pendant plusieurs jours, notamment à l'aide d'hélicoptères, de bateaux et de plongeurs.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine