Retour

Syrie : le Conseil de sécurité adopte une résolution sur un plan de paix

Après près de cinq ans d'une guerre qui a fait plus de 200 000 morts et des millions de réfugiés, le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité vendredi une résolution portant sur un processus politique de sortie de crise.

La résolution prévoit la mise en place d'un gouvernement de transition et l'organisation d'élections, mais précise qu'il revient au peuple syrien « de décider de l'avenir de la Syrie ».

La résolution demande à l'ONU de préparer un mécanisme de supervision du cessez-le-feu dans un délai d'un mois après l'adoption du texte par le Conseil de sécurité. L'ONU est également chargée d'organiser début janvier des négociations entre le gouvernement et l'opposition.

Il est également prévu dans le document une période de 18 mois pour la rédaction d'une constitution.

Cependant, le document ne fait aucune référence au sort du président syrien Bachar Al-Assad. Cette question demeure un point de discorde entre les Américains et les Russes.

Illustration de cette situation, le jour même de l'adoption de cette résolution, le président américain Barack Obama a insisté encore une fois sur la nécessité du départ de M. Assad. « Je pense qu'Al-Assad va devoir partir pour que le pays mette un terme aux effusions de sang ou pour que toutes les parties prenantes puissent aller de l'avant », a-t-il martelé. Néanmoins, il n'a pas précisé à quel moment M. Assad devrait quitter le pouvoir.

Immédiatement après l'adoption de la résolution, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a déclaré qu'il fallait « des garanties » sur le départ du président syrien.

Ce départ « s'impose pour des raisons non seulement morales mais d'efficacité », a-t-il indiqué.

En guise de réponse diplomatique aux propos de MM. Obama et Fabius, le ministre des affaires étrangères russe, Serguei Lavrov, a déclaré que la résolution adoptée vendredi était « une réponse claire aux tentatives visant à imposer aux Syriens des solutions de l'extérieur sur n'importe quel sujet, y compris ceux qui concernent leur président ».

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?