Retour

Téhéran tient à l'accord sur le nucléaire conspué par Trump

L'accord conclu entre l'Iran et les grandes puissances sur le programme nucléaire de la République islamique est un accord « gagnant-gagnant », a déclaré mardi le président iranien, Hassan Rohani.

Cette position contraste avec les propos du président américain, Donald Trump, qui juge qu'il s'agit d'un mauvais texte. « Le nouveau président américain lit le texte de l'accord nucléaire, mais il refuse de l'accepter. Il dit qu'il s'agit du plus mauvais accord de l'histoire », a déclaré Hassan Rohani dans un discours télévisé.

« C'est un accord gagnant-gagnant. Tout le monde y gagne [...] Les négociations nucléaires pourraient servir d'exemple à d'autres discussions destinées à apporter la stabilité et la sécurité dans la région », a-t-il ajouté.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad, Javad Zarif, a précisé que son pays n'accepterait jamais de renégocier l'accord conclu sur son programme nucléaire avec le groupe P5+1, réunissant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne.

« Je pense que Trump va faire pression en faveur d'une renégociation », a déclaré Javad Zarif au journal Ettelaat. « Mais l'Iran et les pays européens n'accepteront pas cela. Nous nous préparons à des jours difficiles ».

Plus incisif, le guide suprême de la révolution, l'ayatollah Ali Khameneï, a rejeté les avertissements de Donald Trump qui a exigé que l'Iran cesse ses essais de missiles et a réclamé une réponse iranienne aux menaces américaines.

« Aucun ennemi ne peut paralyser la nation iranienne, a dit Ali Khameneï sur son site Internet. Trump dit : ''Vous devriez avoir peur de moi''. Non! Le peuple iranien répondra à ces propos le 10 février (anniversaire de la révolution) et montrera comment il fait face à de telles menaces. »

Nous sommes reconnaissants à Trump de nous simplifier la vie, puisqu'il montre le vrai visage de l'Amérique.

L'ayatollah Ali Khameneï

« Au cours de sa campagne électorale et après, il a confirmé ce que nous disions depuis plus de 30 ans sur la corruption politique, économique, morale et sociale du système de gouvernement américain », a-t-il ajouté.

Interrogé sur la chaîne Fox News ce week-end, Donald Trump avait estimé que l'Iran nourrissait un « mépris total » à l'égard des États-Unis, justifiant ainsi sa décision d'imposer de nouvelles sanctions à la République islamique après un tir de missile balistique auquel elle a procédé.

Trump estimait que l'Iran jouait avec le feu et que ce tir de missile, bien que n'ayant pas de rapport avec l'accord nucléaire, « violait l'esprit de ce dernier ».

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine