Retour

Toyota préoccupé par sa popularité auprès de l'État islamique

Les camionnettes de Toyota sont particulièrement populaires auprès des combattants du groupe armé État islamique, au grand dam du constructeur automobile japonais, qui se retrouve au coeur d'une enquête menée par les autorités américaines à ce sujet.

Sur les vidéos de propagande de l'EI, des militants lourdement armés paradent régulièrement dans des véhicules du groupe japonais. La chaîne de télévision américaine ABC a rapporté mercredi que le département du Trésor américain est entré en contact avec le fabricant automobile à ce sujet.

« Nous soutenons l'enquête du département du Trésor américain, qui se penche plus largement sur les chaînes d'approvisionnement internationales et les flux de capitaux et marchandises au Moyen-Orient », a réagi Toyota, jeudi, dans une déclaration transmise à l'AFP.

« Nous avons établi des procédures [...] dans le but d'empêcher nos produits d'être détournés en vue d'une utilisation militaire non autorisée », mais « il est impossible pour un constructeur de contrôler les filières indirectes ou illégales via lesquelles nos véhicules » peuvent tomber entre de mauvaises mains.

Les camionnettes de Toyota, et d'autres fabriquées par Mitsubishi, Isuzu ou Hyundai, sont particulièrement populaires auprès des rebelles ou d'autres groupes armés de la planète en raison de leur robustesse et de leur longue durée de vie.

Toyota a vendu plus de 820 000 véhicules au Moyen-Orient l'an dernier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine