Retour

Trois blessés dans des tirs de représailles dans la bande de Gaza

L'armée israélienne a bombardé mardi des sites du Hamas dans la bande de Gaza et a fait trois blessés, dont un qui a été grièvement atteint à la tête, selon les sources hospitalières palestiniennes.

Il s’agissait de tirs de représailles après un tir de roquette dans le sud d'Israël, qui n’a pas fait de victime ni de dégât.

L’armée israélienne a visé deux bases appartenant à la branche armée du Hamas. Situés dans le nord de la bande de Gaza, ces deux sites ont subi des dommages matériels importants.

Israël tient le Hamas responsable de tous les tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza, des tirs qui toutefois sont rarement revendiqués et souvent l’œuvre de groupuscules radicaux.

L’État hébreu et le Hamas observent un cessez-le-feu fragile depuis la fin de la guerre de 2014, la troisième depuis que le mouvement islamiste palestinien a pris le pouvoir dans la bande de Gaza en 2007.

Trois blessés en Cisjordanie

Par ailleurs, deux Palestiniens ainsi qu'un soldat israélien ont été blessés durant la nuit de mardi à mercredi près de Bethléem en Cisjordanie occupée.

Ce sont des tirs de l’armée qui ont gravement blessé les deux Palestininens. Quant au soldat, il a été blessé par des tirs de ses camarades.

Cet incident est survenu lors d'une opération d'arrestation dans le camp de réfugiés de Dheisheh. Les militaires ont ouvert le feu au cours d’une poursuite.

L'armée israélienne effectue régulièrement des raids en Cisjordanie pour arrêter des Palestiniens accusés de se livrer à des activités terroristes ou d'être membres d'organisations comme le Hamas.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine