Retour

Trudeau pas déstabilisé par la « boutade » de Trump sur la guerre de 1812

Justin Trudeau soutient qu'il n'a pas été déstabilisé par la remarque historique erronée de Donald Trump lors d'un entretien téléphonique tendu, le 25 mai dernier, au sujet de l'imposition des tarifs douaniers américains sur l'acier et l'aluminium canadiens.

Durant cette conversation, le président américain a fait référence à la guerre de 1812 lorsque Justin Trudeau lui a demandé comment il pouvait justifier de tels tarifs sur ces métaux en prétextant un enjeu de « sécurité nationale ».

Donald Trump a alors répondu du tac au tac : « Les Canadiens n’ont-ils pas brûlé la Maison-Blanche? »

« Je n’ai pas porté beaucoup d’attention à la boutade, » a indiqué le premier ministre canadien, sourire aux lèvres, lors d’une mêlée de presse au Saguenay, jeudi après-midi.

« C’est inconcevable que le Canada soit une menace à la sécurité nationale des États-Unis. C’est ce que j’ai dit au président, et c’est ce que je vais lui répéter demain quand il arrive à Charlevoix [pour le G7] », a ajouté M. Trudeau.

La remarque de Donald Trump sur l’incendie de Washington en août 1814 est inexacte, puisque ce n’est pas le Canada qui en est responsable.

Ce sont plutôt les troupes britanniques qui ont incendié la Maison-Blanche durant la guerre de 1812.

L’attaque des Britanniques sur Washington était une riposte contre l'assaut mené par les troupes américaines sur York, en Ontario, un territoire qui allait par la suite devenir le Canada (qui était alors une colonie anglaise).

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité