Retour

Trump dissout son Conseil pour l'industrie américaine

Donald Trump a annoncé mercredi la dissolution de deux des instances qu'il avait mises sur pied pour le conseiller sur les questions économiques, après que plusieurs patrons d'entreprise qui y siégeaient ont claqué la porte.

« Plutôt que de mettre sous pression les responsables d'entreprises du Conseil pour l'industrie et du Forum de stratégie et de politique, je mets fin aux deux. Merci à tous! », a tweeté le président américain mercredi après-midi.

Le Conseil pour l'industrie américaine s'est fracturé cette semaine en raison des commentaires de M. Trump au sujet des affrontements survenus samedi lors d'une manifestation de partisans de l'extrême droite tenue à Charlottesville, en Virginie.

Bien qu'une militante antiraciste eut perdu la vie après avoir été percutée par un véhicule conduit par un militant néonazi, le président Trump s'est d'abord borné, dimanche, à condamner les deux clans.

Lundi, il a plus clairement montré du doigt les néonazis, les suprémacistes blancs et les membres du Ku Klux Klan, mais il est revenu à sa position initiale dès le lendemain.

Le patron du géant pharmaceutique Merck Kenneth Frazier avait ouvert le bal dès lundi en quittant le Conseil pour l'industrie américaine. Le départ de ce rare patron noir d'une grande entreprise a fait grand bruit.

Son geste a rapidement été imité par Kevin Plank et Brian Krzanich, respectivement patrons de l'équipementier sportif Under Armour et du géant de l'informatique Intel, et Scott Paul, président de l'Alliance pour l'industrie américaine.

Richard Trumka, président de l'AFL-CIO, principal syndicat américain, a également fait de même.

Après la démission de MM. Frazier, Plank et Krzanich, M. Trump avait assuré, toujours sur Twitter, qu'il avait plusieurs candidats pour remplacer chaque PDG qui quittait son conseil.

Dans une déclaration faite peu après l'annonce de M. Trump, le Forum de stratégie et de politique soutient avoir été dissous parce que le débat sur la participation de ses membres « est devenu une distraction » de son rôle-conseil.

« Le président et nous avons démantelé le Forum », peut-on y lire. « L'intolérance, le racisme et la violence n'ont absolument aucune place dans ce pays et sont des affronts aux valeurs fondamentales des États-Unis.

En juin, le fondateur du fabricant automobile Tesla, Elon Musk, et le patron de Disney, Bob Iger, ont aussi cessé de conseiller la Maison-Blanche après que M. Trump eut annoncé le retrait de Washington de l'Accord de Paris sur le climat.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine