Retour

Trump donne 30 jours à ses généraux pour lui fournir un nouveau plan contre l'EI

Donald Trump a signé samedi un décret sollicitant un plan d'action militaire pour vaincre le groupe armé État islamique, mais des experts jugent peu probable que de nouvelles troupes américaines se joignent aux combattants locaux dans la lutte contre les djihadistes en Syrie et en Irak.

« Cela va être une grande réussite », a déclaré le président républicain en signant le décret dans le bureau ovale à la Maison-Blanche. Une copie du décret devrait être diffusée ultérieurement.

Dans un point de presse samedi, un responsable de l'administration a précisé que le décret demanderait au Comité des chefs d'état-major interarmées de soumettre un plan d'ici 30 jours pour vaincre le groupe armé État islamique (EI), conformément à une des promesses de campagne de Donald Trump.

Le décret demande au comité d'experts d'émettre des recommandations sur tout changement pertinent des règles de l'engagement américain, d'identifier de nouveaux partenaires de coalition et de mettre au point des mécanismes pour couper les financements de l'EI.

Il demande également au comité de proposer un plan de financement de la stratégie exposée.

Le secrétaire à la Défense de Donald Trump, James Mattis, a promis d'adopter une approche plus percutante contre l'EI, sans toutefois préciser de mesures.

Plusieurs responsables militaires américains ont estimé que la mise en échec des djihadistes pourrait être accélérée par une implication directe des troupes américaines, mais une telle décision promet d'être impopulaire.

Certains responsables américains s'exprimant sous le sceau de l'anonymat ont dit douter que l'armée américaine prône un changement fondamental de la stratégie mise au point sous l'administration démocrate précédente : s'appuyer sur les forces locales pour l'essentiel des combats en Syrie et en Irak.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine