Retour

Trump ordonne à l’armée de ne plus recruter de transgenres

Donald Trump a officiellement fermé la porte de l'armée aux transgenres. Le président américain a signé vendredi un document interdisant au Pentagone de recruter de personnes transgenres. Il a toutefois laissé au département de la Défense le soin de trancher sur le cas de ceux qui sont déjà enrôlés.

L’armée ne devra plus prendre en charge les traitements médicaux des militaires transgenres travaillant déjà au sein de l'armée, indique le document.

Le président Trump avait déjà annoncé ses couleurs en juillet en annonçant sur son compte Twitter qu’il comptait interdire aux personnes transgenres de servir dans l'armée. Il avait évoqué le « fardeau des coûts médicaux énormes ».

Dans son message, Donald Trump avait expliqué qu’il avait pris cette décision d’exclure les transgenres de l’armée après en avoir discuté avec ses généraux.

« Après consultation de mes généraux et des experts militaires, nous vous informons que le gouvernement des États-Unis [...] ne permettra pas aux personnes transgenres de servir dans une quelconque fonction dans l'armée américaine », avait écrit le président Trump.

Cette décision vient remettre cause l’annonce  de son prédécesseur Barack Obama, qui avait décidé que l'armée devrait commencer à accueillir des recrues transgenres au 1er juillet 2017. L'administration américaine s’était donnée un an pour s'ajuster et recruter des personnes ayant changé de sexe.

Plus d'articles

Commentaires