Retour

Trump peut-il forcer le Mexique à payer pour son mur à la frontière?

Il en a fait une promesse électorale, il continue de le marteler depuis qu'il a été élu. Donald Trump fera construire un mur à la frontière entre les États-Unis et le Mexique et il refilera la facture aux Mexicains. Mais le président désigné peut-il forcer ses voisins du sud à payer la facture?

Un texte d’Annie Hudon-Friceau

Dès son arrivée à la Maison-Blanche, Donald Trump compte commencer la construction d'un mur à la frontière mexicaine pour stopper l'immigration illégale. Et si les États-Unis vont d'abord assumer les frais d'une telle infrastructure, le président entend bien se faire rembourser par le Mexique.

Le Mexique d'une manière ou d'une autre nous remboursera pour la construction de ce mur. Ça se fera. Soit par le biais d'une taxe ou d'un paiement.

Donald Trump, président désigné des États-Unis

Évidemment, le président américain n'a aucune emprise juridique sur le Mexique. Mais le bras de fer entre les deux pays pour déterminer qui paiera pourrait se jouer au niveau diplomatique ou au niveau commercial, selon les experts que nous avons consultés.

L'économie mexicaine est fortement liée à celle des États-Unis. Les échanges commerciaux entre les deux pays, dans le cadre de l'accord de libre-échange nord-américain (ALENA), représentent un marché de 1,6 milliard de dollars américains, selon les plus récentes données du gouvernement américain. En 2013, 80 % des exportations mexicaines étaient destinées au marché américain.

Donald Trump pourrait vouloir renégocier l'ALENA, ou carrément menacer de retirer les États-Unis de cette entente commerciale, pour faire plier son voisin du sud.

Plus d'articles

Commentaires