Retour

Trump plus impopulaire que jamais hors des États-Unis

La confiance envers le président des États-Unis est en chute libre dans le monde sauf en Russie et en Israël où il est plus aimé que Barack Obama, révèle une enquête du Pew Research Center réalisée dans 37 pays.

Selon le sondage, seuls 22 % des personnes sondées sur la planète ont déclaré faire confiance à Donald Trump pour gérer le rôle des États-Unis dans les affaires internationales.

Des données qui tranchent avec le taux de confiance de 64 % qu’affichait son prédécesseur, Barack Obama, lors de sondages précédents.

Fait intéressant, c’est dans les rangs des pays alliés des États-Unis que le président américain a perdu le plus d'appuis, notamment en Europe, en Asie, au Mexique ainsi qu’au Canada.

Perte de confiance historique au Canada

Au Canada, le taux de confiance envers le président Trump ainsi que les opinions favorables aux États-Unis ont chuté à leurs niveaux les plus bas enregistrés depuis 15 ans.

Selon le Pew Research Center, le taux de confiance des Canadiens envers le président des États-Unis est passé de 83 % sous Barack Obama à 22 % depuis l’arrivée de Donald Trump à la présidence. Les opinions favorables aux États-Unis sont quant à elles passées de 65 % à 43 % depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir.

La perte de confiance est comparable dans de nombreux pays, notamment au Mexique où le taux de confiance envers Donald Trump oscille autour de 5 % (-44 points de pourcentage par rapport à Obama) et en Allemagne où la confiance envers le président est passée de 86 % à 11 %.

Plus populaire qu'Obama en Israël et en Russie

Sur les 37 pays sondés, seuls la Russie et Israël ont accordé à Donald Trump un taux de confiance supérieur à celui du président démocrate sortant Barack Obama.

En Russie, le président Trump fait grande impression. Les Russes lui ont en effet accordé un taux de confiance de 53 %, soit le plus haut niveau de confiance manifesté envers le président des États-Unis depuis l’élection de George W. Bush. En ce qui a trait à la perception positive des États-Unis, elle est passée de 15 % sous Obama à 41 % sous Donald Trump.

Tout comme les Russes, les Israéliens font davantage confiance à Donald Trump qu’à Barack Obama, mais dans une proportion moins marquée. Selon l’étude du Pew Research Center, à la fin du mandat de Barack Obama, le taux de confiance des Israéliens était de 49 % contre 56 % sous Donald Trump. En termes de perception positive des États-Unis, les données sont demeurées identiques à 81 %.

Des politiques impopulaires

Parmi les positions ou politiques défendues par le président Donald Trump, la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique est celle qui suscite le plus d’opposition avec 76 % d’opinion négative chez les répondants.

L'étude révèle un taux similaire d'opposition concernant sa volonté de se retirer de traités commerciaux internationaux, de l'Accord de Paris sur le climat, ou encore sa volonté d'interdire l'entrée sur le territoire américain aux ressortissants de six pays à majorité musulmane.

En ce qui a trait à sa personnalité, les données du sondage ne sont pas vraiment plus tendres à l’égard de Donald Trump qui est largement perçu comme étant arrogant, intolérant, voire dangereux par une majorité de répondants.

Son image d’homme fort donne à Donald Trump son score le plus élevé avec 55 % d’avis positifs. C’est d’ailleurs la seule « qualité » pour laquelle il obtient une majorité de voix.

Or, il n’y a pas qu’à l’étranger que la popularité de Donald Trump pique du nez. Selon un récent sondage mené aux États-Unis et publié par CBS la semaine dernière, Donald Trump ne récoltait que 36 % d’opinions favorables, soit son niveau le plus bas depuis son arrivée au pouvoir.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine