Retour

Trump retire les États-Unis d'un pacte mondial sur les migrants et réfugiés

Donald Trump a décidé de retirer les États-Unis d'un pacte mondial des Nations unies sur les migrants et réfugiés, qu'il juge « incompatible » avec sa politique migratoire.

C’est la mission américaine auprès de l’ONU, qui en a fait l’annonce samedi.

« Aujourd'hui, la mission américaine auprès de l'ONU a informé son secrétaire général que les États-Unis mettaient fin à leur participation au Pacte mondial sur la migration », peut-on lire dans un communiqué de la mission américaine.

Ce pacte, également connu comme la déclaration de New York, a été adopté l’année dernière par 193 pays membres de l’ONU. Il vise notamment à améliorer la gestion internationale des mouvements de réfugiés et de migrants, allant de l’accueil à l’aide au retour de ceux-ci dans leur pays d’origine.

Le haut-commissaire aux réfugiés doit proposer un pacte mondial sur les migrants et réfugiés dans son rapport annuel à l'Assemblée générale en 2018. Il doit reposer sur deux axes : la définition d'un cadre des réponses à apporter et un programme d'action.

« Aucun pays n'a fait plus que les États-Unis et notre générosité perdurera. Mais nos décisions sur les politiques d'immigration doivent toujours être prises par les Américains et les seuls Américains », a déclaré l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley dans un communiqué.

Depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche, les États-Unis se sont retirés de plusieurs engagements pris sous l'administration de Barack Obama, comme l'Accord de Paris sur le climat. Le président Trump a également décidé de retirer son pays de l'UNESCO, l'Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Bataille entre un criquet et une guêpe: qui gagnera?





Rabais de la semaine