Retour

Trump retire les États-Unis d'un pacte mondial sur les migrants et réfugiés

Donald Trump a décidé de retirer les États-Unis d'un pacte mondial des Nations unies sur les migrants et réfugiés, qu'il juge « incompatible » avec sa politique migratoire.

C’est la mission américaine auprès de l’ONU, qui en a fait l’annonce samedi.

« Aujourd'hui, la mission américaine auprès de l'ONU a informé son secrétaire général que les États-Unis mettaient fin à leur participation au Pacte mondial sur la migration », peut-on lire dans un communiqué de la mission américaine.

Ce pacte, également connu comme la déclaration de New York, a été adopté l’année dernière par 193 pays membres de l’ONU. Il vise notamment à améliorer la gestion internationale des mouvements de réfugiés et de migrants, allant de l’accueil à l’aide au retour de ceux-ci dans leur pays d’origine.

Le haut-commissaire aux réfugiés doit proposer un pacte mondial sur les migrants et réfugiés dans son rapport annuel à l'Assemblée générale en 2018. Il doit reposer sur deux axes : la définition d'un cadre des réponses à apporter et un programme d'action.

« Aucun pays n'a fait plus que les États-Unis et notre générosité perdurera. Mais nos décisions sur les politiques d'immigration doivent toujours être prises par les Américains et les seuls Américains », a déclaré l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley dans un communiqué.

Depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche, les États-Unis se sont retirés de plusieurs engagements pris sous l'administration de Barack Obama, comme l'Accord de Paris sur le climat. Le président Trump a également décidé de retirer son pays de l'UNESCO, l'Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine