Retour

Trump s'en prend à la mairesse de la capitale de Porto Rico, qui demande plus d'aide

Le président américain Donald Trump s'est lancé samedi matin dans une longue invective contre la mairesse de la capitale de Porto Rico, durement touché par le passage de l'ouragan Maria.

Dans une série de tweets, Donald Trump a dénoncé la « gestion si mauvaise, de la part de la mairesse de San Juan et d'autres responsables de Porto Rico, qui sont incapables de demander à leurs équipes de travailleurs de prêter main-forte » aux autres secouristes.

« Ils veulent que tout soit fait à leur avantage, alors que cela devrait être un effort commun. Il y a en ce moment 10 000 employés fédéraux sur place, et ils font un travail fantastique », a ajouté M. Trump.

Même si l'ouragan a « totalement détruit » Porto Rico, le président a indiqué que « malgré l'absence de réseaux électrique, téléphonique et routier, l'armée et les premiers répondants ont fait un excellent travail ».

Quelques heures auparavant, la mairesse avait critiqué la lenteur des démarches de l'administration fédérale pour venir en aide aux millions de Portoricains fortement éprouvés par le passage de l'ouragan.

La mairesse a ainsi accusé l'administration Trump de « nous massacrer en raison de son inefficacité ».

« Assurez-vous que la personne responsable soit en mesure de sauver des vies », a-t-elle lancé à l'intention de M. Trump, qui doit se rendre sur place mardi prochain.

Fusil changé d'épaule

La mairesse « était très reconnaissante, il y a encore quelques jours, mais elle s'est fait dire par les démocrates d'être méchante envers Trump », a encore lancé le président, sans fournir de preuve pour appuyer ses dires.

Des milliers de Portoricains supplémentaires ont maintenant accès à de l'eau potable et à des rations alimentaires, alors que les problèmes logistiques ralentissant la distribution de l'aide d'urgence sont peu à peu réglés.

Les services de télécommunications ont été rétablis sur environ 30 % de l'île, près de la moitié des supermarchés ont rouvert leurs portes et 60 % des stations-service sont fonctionnelles.

Plusieurs personnes ont malgré tout encore désespérément besoin des produits de première nécessité, principalement d'eau, longtemps après le passage de l'ouragan, le 20 septembre.

Le président s'est plusieurs fois vanté d'avoir supposément obtenu de bons commentaires de la part des résidents de Porto Rico et des Îles Vierges américaines pour l'aide fournie par son administration, alors que les habitants des villes éloignées peinent toujours à trouver de la nourriture, de l'eau et d'autres produits essentiels.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine