Retour

Trump salue les promesses de la Chine d'ouvrir l'économie chinoise

Dans un contexte de menace d'une guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, le président américain Donald Trump a salué mardi les promesses faites quelques heures plus tôt par son homologue chinois Xi Jinping d'ouvrir davantage l'économie de son pays, d'accroître les importations et de protéger la propriété intellectuelle.

Cette déclaration du président chinois est intervenue lors d'un discours prononcé devant de hauts responsables internationaux au Forum de Boao pour l'Asie, une conférence surnommée le « Davos chinois ».

« Je suis très reconnaissant des propos positifs du président chinois Xi Jinping sur les tarifs douaniers et les barrières dans le secteur automobile, ainsi que sur ses éclaircissements sur la propriété intellectuelle et les transferts de technologie. Nous allons faire d'excellents progrès ensemble », a déclaré le président américain sur Twitter.

À la Maison-Blanche, on a toutefois dit attendre des « actes concrets » de Pékin.

« Nous sommes sans nul doute encouragés par les propos du président Xi Jinping, mais en même temps, nous voulons voir des actions concrètes de la Chine. Nous allons continuer à aller de l’avant jusqu’à ce que cela arrive », a indiqué la porte-parole Sarah Sanders.

Un marché chinois ouvert

« La Chine ne cherche pas à dégager un excédent commercial », a assuré M. Xi lors du forum économique, alors que l'énorme déficit commercial des États-Unis vis-à-vis de la Chine – 375 milliards de dollars en 2017 – est l'un des principaux griefs du président américain à l'encontre de Pékin.

M. Xi s'est plutôt engagé à ouvrir le marché chinois, notamment en abaissant « considérablement » dès cette année les droits de douane sur les automobiles étrangères et d'autres produits.

Alors que la Chine célèbre cette année le quarantième anniversaire des réformes économiques de Deng Xiaoping, le président Xi s'est aussi engagé à ouvrir davantage les entreprises chinoises aux investisseurs étrangers.

Le dirigeant a assuré que les promesses d'ouverture des marchés financiers chinois, dévoilées l'automne dernier, seront réalisées.

Il a par ailleurs promis un assouplissement des restrictions à la présence de capitaux étrangers dans les entreprises chinoises actives dans les industries automobile, navale et aéronautique, mais sans donner de calendrier.

Dans le but de rééquilibrer l'important déficit commercial que les États-Unis ont avec la Chine, le président américain a entre autres menacé d'imposer des droits de douane sur 150 milliards de dollars d'importations chinoises.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu manges du yogourt passé date?