Retour

Turquie : la police déjoue un attentat contre la marche de l'opposition

La police turque a arrêté six membres présumés du groupe armé État islamique (EI) soupçonnés de vouloir s'en prendre aux manifestants qui accompagnent le chef de file de l'opposition dans une marche d'Ankara à Istanbul, a déclaré mercredi le gouverneur de la province de Kayseri.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes suivent Kemal Kiliçdaroglu, président du Parti républicain du peuple (CHP), dans cette marche de 425 km organisée pour dénoncer l'arrestation d'un député de son mouvement accusé d'espionnage.

Kemal Kiliçdaroglu a fait état de rumeurs selon lesquelles les marcheurs pourraient faire l'objet de provocations à l'approche d'Istanbul, où la marche doit se terminer dimanche, par un grand rassemblement.

« À la suite d'un renseignement, notre police a arrêté six membres du groupe armé État islamique. Ils avaient l'intention de s'attaquer au cortège à l'aide d'un minibus », a déclaré le gouverneur Suleyman Kamci, cité mercredi par le journal Hurriyet sur son site Internet.

Le président Recep Tayyip Erdogan avait auparavant accusé les marcheurs de collusion avec des « organisations terroristes », évoquant à la fois les séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et les partisans du théologien Fethullah Gülen, auquel Ankara a imputé le coup d'État manqué du 15 juillet 2016.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine