Retour

Uber offre de la crème glacée à ses usagers

L'entreprise de covoiturage Uber, qui suscite la controverse dans plusieurs villes du monde, a offert de la crème glacée à ses clients dans 57 pays, vendredi.

Les usagers qui souhaitaient se rafraîchir n'avaient qu'à indiquer leur position dans l'application d'Uber et à y inscrire les mots « Ice Cream » (crème glacée). La compagnie venait ensuite porter la livraison en quelques minutes.

Cette offre était payante, sauf pour les clients américains de la banque Capital One, un partenaire. À Montréal, les friandises de la compagnie Gâteries et FCO Gelato coûtaient 20 $ pour 5 morceaux.

Au Canada, le service était offert dans les villes d'Edmonton, Montréal, Ottawa, Québec et Toronto.

L'entreprise Uber organisait cet événement pour une quatrième année.

L'événement populaire sur Twitter

Le mot-clic #UberIceCream s'est rapidement répandu sur le réseau social Twitter, et ce, à l'échelle de la planète. Plusieurs internautes ont publié des photographies de leurs gâteries sur cette plateforme.

Les voitures qui circulaient un peu partout dans les villes pour distribuer la crème glacée ne sont pas passées inaperçues non plus.

Uber avait bien besoin de cette journée pour redorer son image. Depuis quelques années, plusieurs villes dans le monde font appel aux tribunaux pour lui mettre des bâtons dans les roues, soutenant notamment que l'entreprise fait preuve de concurrence déloyale envers l'industrie du taxi.

Au Canada, les chauffeurs de taxi ainsi que plusieurs municipalités ont commencé à prendre des moyens pour contrecarrer ce service. Un recours collectif de 400 millions de dollars a notamment été déposé à Toronto jeudi par le cabinet d'avocats Sutts, Strosberg LLP. À Montréal, des chauffeurs de taxi ont même créé une escouade anti-Uber.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine