Un attentat-suicide à la voiture piégée revendiqué par les talibans a fait au moins 35 morts lundi dans l'ouest de Kaboul, la capitale afghane, selon un nouveau bilan des autorités.

L'attaque a également fait plus de 40 blessés, et le bilan pourrait encore s'alourdir.

La police a bouclé le secteur, non loin du domicile d'un haut responsable du gouvernement afghan, dans un quartier peuplé principalement de membres de la communauté chiite hazara.

Les talibans affirment avoir tué 37 agents du renseignement. Le porte-parole des islamistes insurgés, Zabihullah Mujahid, précise que le kamikaze visait deux cars.

De source proche des forces afghanes de sécurité, on précise qu'un minibus appartenant au ministère des Mines a été détruit dans l'attentat.

Trois autres véhicules civils et une quinzaine de commerces ont été détruits ou endommagés par l'explosion, ajoute le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Le 31 mai, un attentat-suicide au camion piégé a fait 150 morts et un demi-millier de blessés dans la capitale, soit l'attaque la plus meurtrière depuis le renversement du régime des talibans, fin 2001, selon la Mission d'assistance de l'ONU en Afghanistan.

Au cours des six premiers mois de l'année, au moins 1662 civils ont été tués dans les violences en Afghanistan. Kaboul concentre 20 % des victimes civiles du conflit.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine