Retour

Un barrage fissuré force l'évacuation de 70 000 personnes à Porto Rico

Les autorités portoricaines surveillent de près un barrage qui menace de céder après les pluies diluviennes laissées par l'ouragan Maria. Devant le danger, plus de 70 000 habitants ont dû évacuer les villages en aval.

Avec une fissure de 60 centimètres, l'affaiblissement du barrage de Guajataca pourrait provoquer des inondations soudaines et une « situation extrêmement dangereuse », a indiqué vendredi le service météorologique de ce territoire américain. Ces experts ont étendu samedi la menace aux villages jouxtant la rivière Guajataca.

Cité par le journal local El Vocero, le directeur de la Sécurité publique Hector Pesquera a expliqué qu'un drain du barrage, qui laisse normalement passer une petite quantité d'eau à un flux contrôlé, a cédé.

Le barrage de 316 mètres, qui a été construit vers 1928, retient un lac artificiel de cinq kilomètres carrés.

L’île, qui compte quelque 3,4 millions d'habitants, devrait recevoir une quantité importante de pluie et faire face à des inondations dans plusieurs secteurs samedi. Elle demeurera sans électricité peut-être pour plusieurs mois, sans compter que son réseau de télécommunications a été presque anéanti.

« Nous essayons d'ouvrir les ports et nous nous servons déjà des aéroports pour venir en aide à la population et lui apporter les produits de première nécessité », a déclaré le responsable de l'Agence fédérale de secours (FEMA), Brock Long, sur les ondes de CNN.

Si l’on ne faisait état que d'un mort cette semaine, le bilan est passé à 13 vendredi. Ce n'est « qu'un bilan préliminaire » a mis en garde plus tôt dans la journée, le gouverneur Ricardo Rossello.

L'ouragan Maria, qui a balayé l’île avec ses vents de 200 km/h, ainsi que la Dominique, Haïti et la Guadeloupe, est « la tempête la plus dévastatrice » depuis près d'un siècle, selon les autorités. En 1928, l'ouragan Okeechobee avait fait 300 morts.

Classé en catégorie 3, l'ouragan Maria regagnait samedi matin l'océan Atlantique en épargnant les Bahamas, indique le dernier bulletin du Centre américain des ouragans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine