Retour

Un Canadien parmi les victimes de la fusillade au Mexique

Un Canadien est mort lors de la fusillade survenue dans la nuit de dimanche à lundi dans un bar de la station balnéaire de Playa del Carmen qui a fait 5 morts et 15 blessés, confirme Affaires mondiales Canada.

« Les agents consulaires à Playa del Carmen et à Mexico sont en communication constante avec les autorités locales afin de continuer à se pencher sur cet incident tragique et ils offrent une aide consulaire aux citoyens canadiens qui ont été touchés », assure Affaires mondiales Canada dans un courriel envoyé à Radio-Canada.

La Presse canadienne a d'abord rapporté que des responsables de l'État de Quintana Roo ont fait état de la mort de deux Canadiens, mais Affaires mondiales Canada a confirmé mardi qu'un seul Canadien a perdu la vie lors de la tuerie.

Selon les autorités mexicaines, la tuerie est l'oeuvre d'un homme qui a ouvert le feu vers 2 h 30 devant le bar Blue Parrot, au 10e et dernier jour du festival de musique électronique BPM.

Le Canadien tué lors de l'événement, Kirk Wilson, de la région de Hamilton, travaillait pour le service de sécurité du festival.

Le tireur, agissant apparemment seul, est entré dans la boîte de nuit et a échangé des tirs avec une autre personne à l'intérieur, a précisé M. Pech. Des membres du personnel de sécurité ont tenté de mettre fin à la fusillade et ont ensuite été les cibles de tirs. Les coups de feu ont semé la panique et les gens se sont précipités en courant vers les sorties de ce bar situé sur la plage.

Selon le gouvernement de l’État du Quintana Roo, la cinquième victime est d'ailleurs une femme qui a fait une chute mortelle dans le chaos qui a suivi les coups de feu.

Le festival BPM a cependant mis en ligne un communiqué faisant état de 4 morts et de 12 blessés. On y mentionne que « la violence a débuté sur la 12e Rue en face du club et que trois des membres de l'équipe de sécurité de BPM sont parmi ceux qui sont morts en tentant de protéger les clients à l'intérieur de la boîte de nuit ».

La police a arrêté quatre personnes liées à la fusillade, mais on ignore toujours si le tireur est au nombre des personnes interpellées.

Il ne s'agit pas d'un acte terroriste, a assuré le procureur général Pech.

Feux d'artifice

« On a entendu un bruit et pensé que c'était des feux d'artifice de la boîte de nuit, avant de réaliser que quelqu'un était entré par la porte de secours et avait commencé à tirer », a raconté à l'AFP un Libanais de 36 ans, Rashed Qassem, venu des États-Unis pour assister au festival avec des amis.

« J'ai regardé derrière moi et vu un homme tomber après avoir été touché à la tête, a-t-il dit. Juste après, mon ami à côté de moi a reçu une balle dans le dos. »

« Quand on a compris que quelqu'un tirait, ça a été la panique. On s'est jetés au sol pendant que le tireur continuait de faire feu, après avoir tué un membre du service d'ordre à l'entrée. Il a tiré plus de 10 fois avant de partir par la porte de secours. On est restés allongés jusqu'à l'arrivée de la police », a-t-il ajouté.

« Il y avait des corps sur le sol », a mentionné Valerie Lee, du magazine anglais en ligne Mixmag, sur Twitter. « Les membres du service d'ordre n'ont pas compris tout de suite qu'il s'agissait de tirs et ont dit que c'était des feux d'artifice, que tout était normal. Mais les gens continuaient de courir et de dire qu'ils avaient vu une arme. »

Populaire auprès des touristes américains et européens, Playa del Carmen est située à 68 km de Cancun dans la péninsule du Yucatan, dans l'est du Mexique. La région a jusqu’ici été épargnée par les violences liées au narcotrafic qui sévissent au Mexique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine