Retour

Un Canadien peut-il réclamer le gros lot du Powerball?

Comme de nombreux autres Canadiens qui rêvent d'être riches, vous avez traversé la frontière pour vous acheter un billet de la loterie Powerball. Mais si vous remportez la cagnotte de 1,5 milliard de dollars américains, pourrez-vous aller réclamer votre prix aux États-Unis?

Un texte de Denis-Martin Chabot

Vérification faite : il n'est pas simple de répondre à cette question.

D'abord, bonne nouvelle pour ceux qui se rendent de l'autre côté de la frontière : aucune loi américaine n'interdit aux étrangers d'y acheter un billet de loterie.

Mais si vous détenez un billet gagnant, il peut y avoir un pépin lorsque vous retournerez aux États-Unis réclamer votre prix.

Une vieille loi américaine, la loi tarifaire de 1930, interdit l'importation de billets de loterie, sauf, en vertu d'un amendement de 1993, si ceux-ci ont été imprimés au Canada, ce qui n'est pas le cas des billets du Powerball.

Cette loi n'est toutefois pas appliquée également partout, mais des Canadiens qui ont traversé la frontière dans l'État de Washington pour acheter leurs billets ont été avertis par les douaniers américains.

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, l'Agence frontalière américaine se dit incapable de déterminer l'admissibilité d'une personne ou d'un bien sans avoir pris connaissance de l'ensemble des faits entourant la situation.

Quant aux prix, sachez que les non-résidents sont assujettis à une retenue à la source sur leurs gains de loterie à un taux de 30 %, soit environ 400 millions de dollars dans le cas du gros lot du Powerball de ce soir.

À votre retour au Canada, votre gain n'est pas imposable, tant au fédéral qu'au provincial.

Plus d'articles

Commentaires