Retour

Un concert sous le signe de l'unité pour les victimes de Manchester

Ariana Grande, Miley Cyrus, Coldplay : les vedettes américaines et britanniques de la chanson se sont succédé sur la scène du Old Trafford Cricket dans le cadre du concert-bénéfice en hommage aux victimes de l'attentat de Manchester. Les attaques meurtrières survenues la veille en plein coeur de Londres n'ont pas découragé les Britanniques à venir exprimer des messages d'amour et de tolérance contre la menace terroriste.

Ariana Grande avait promis d'organiser un nouvel événement à Manchester à la suite de l'attentat meurtrier survenu le 22 mai dernier en marge d'une de ses prestations. Près de 3 millions et demi de dollars canadiens seront ainsi remis aux familles des victimes.

Au cours du spectacle, qui a duré plus de trois heures, la starlette américaine a multiplié les apparitions sur scène en compagnie de ses artistes invités.

Avant d'interpréter ses propres succès comme « Be Alright » et « Break Free », Ariana Grande, qui semblait émue, a invité ses danseurs à lever les bras en signe de solidarité avec le peuple britannique.

« Manchester, nous allons être corrects », a-t-elle crié en direction de la foule.

D'autres vedettes de la chanson se sont produites aux côtés d'Ariana Grande, dont Katy Perry, Pharrell Williams, Justin Bieber et Liam Gallagher ainsi que les groupes Black Eyed Peas et Take That.

Liam Gallagher et les membres de Take That sont eux-mêmes originaires de Manchester.

Si Ariana Grande a opté pour la sobriété lors de ses interactions avec la foule, certains de ses collègues ont livré de puissants messages invitant à l'unité et à l'ouverture.

« Je vous encourage à choisir l'amour même lorsque c'est difficile. Ne laissez personne vous retirer cela », a notamment déclaré Katy Perry.

« Dieu vous aime et il est là pour vous. Je veux prendre ce moment pour honorer les gens que nous avons perdus, ceux qui nous ont été arrachés », a pour sa part déclaré le Canadien Justin Bieber.

La chanteuse Miley Cyrus a quant à elle affirmé qu'elle se sentait choyée et honorée de prendre part à un tel événement. « La responsabilité la plus importante qui est la nôtre en ce moment, c'est de prendre soin les uns des autres », a-t-elle soutenu.

Le rappeur et producteur Pharrell Williams qui chantait à ses côtés a abondé dans le même sens.

L'événement de dimanche affichait complet et tous les billets pour y assister se sont envolés en quelques minutes après l'ouverture des guichets, jeudi dernier.

Les recettes de la vente de billets seront versées au fonds d'urgence « We Love Manchester » mis en place par la municipalité, en partenariat avec la Croix-Rouge britannique, pour soutenir les victimes de l'attentat du 22 mai et leurs familles.

Sécurité renforcée

Le concert de dimanche, qui a réuni une foule imposante de quelque 50 000 personnes, a fait l'objet d'une importante surveillance policière.

Les autorités ont renforcé la sécurité sur les lieux en déployant quatre corps policiers ainsi que des maîtres-chiens. Les spectateurs, qui sont venus des quatre coins du pays, ont tous été fouillés à l'entrée. Les sacs à dos et les sacs à main étaient interdits.

La foule ayant répondu à l'appel à l'amour et à la solidarité d'Ariana Grande était composée de gens de tous les âges. Plusieurs familles se sont ainsi déplacées pour l'événement. Certains étaient vêtus de chandails sur lesquels on pouvait lire « We stand together » (« Nous sommes solidaires »).

Deux jeunes de 19 ans, Stacie Richardson et James Bend, font partie de ceux qui voulaient témoigner leur soutien à Ariana Grande et aux victimes. Il n’était pas question pour eux de ne pas assister à ce concert. « Ariana est très courageuse de remonter sur scène aussi vite », a dit Stacie Richardson.

Linda Tipping, 50 ans, et Laura Mayren, 26 ans, se sont dites déterminées à mettre leurs craintes de côté et à s’amuser. « On ne peut pas les laisser nous empêcher de vivre », a lancé Linda Tipping.

Ariana Grande s'était rendue vendredi soir au chevet de plusieurs de ses jeunes admirateurs blessés lors de l'attentat. La tournée mondiale Dangerous Woman de la jeune chanteuse reprendra par ailleurs mercredi prochain, le 7 juin, à Paris.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine