Retour

Un diffuseur japonais s'excuse pour une fausse alerte au missile balistique

Le radiodiffuseur public japonais NHK a présenté des excuses pour la publication d'une alerte qui affirmait à tort que la Corée du Nord avait procédé à un tir de missile balistique.

Le message, transmis sur les téléphones intelligents via l’application mobile NHK, pouvait se lire comme suit : « Alerte NHK : la Corée du Nord aurait procédé au lancement d’un missile, alerte du gouvernement japonais : réfugiez-vous dans un abri ou au sous-sol ».

Le diffuseur public japonais a indiqué que « l’alerte envoyée plus tôt au sujet d’un missile nord-coréen était une erreur ». Des correctifs ont été apportés en quelques minutes.

Cette fausse alerte survient au moment où s’ouvre à Vancouver une conférence internationale sur la crise nord-coréenne.

Les chefs de la diplomatie canadienne et américaine, Chrystia Freeland et Rex Tillerson, coprésident cet événement auquel prennent part une vingtaine de pays.

Ils débattront notamment de l'arsenal nucléaire de la Corée du Nord et des sanctions pouvant amener le régime communiste à changer de cap.

La Chine et la Russie sont les deux grands absents de cette rencontre. Moscou y voit une menace aux efforts diplomatiques tandis que Pékin estime que ce rassemblement entre alliés est inspiré de la philosophie de la guerre froide.

Deux fausses alertes en quelques jours

Le message transmis par la chaîne NHK aux Japonais constituait la deuxième fausse alerte du genre en quelques jours.

Samedi, un message d’urgence a été envoyé aux habitants et aux vacanciers d'Hawaï pour les inviter à se mettre à l'abri en raison de l'arrivée imminente d'un missile balistique.

Les autorités américaines ont ensuite rapidement démenti cette information.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Qui est à blâmer pour cet accident?





Rabais de la semaine