Retour

Un double attentat-suicide fait au moins trois morts au Nigeria

Deux fillettes se sont faites exploser dimanche dans un marché de la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, tuant au moins 3 personnes et en blessant au moins 17 autres, selon le porte-parole de l'agence des services d'urgence du pays (NEMA), Sani Datti.

Un membre des milices civiles de Maiduguri qui était sur place au moment des faits, Abdulkarim Jabo, a déclaré à l'Agence France-Presse que les deux enfants devaient avoir « 7 ou 8 ans ».

« Les fillettes sont descendues d'un pousse-pousse et sont passées devant moi sans trahir une quelconque émotion », a-t-il ajouté.

« J'ai essayé de parler à l'une d'elle en haoussa et en anglais, mais elle n'a pas répondu. Elle s'est dirigée vers des vendeurs de volailles et a déclenché sa ceinture d'explosifs. »

La seconde explosion est survenue lorsque des vendeurs du marché tentaient de secourir les blessés.

« Nous avons évacué 17 personnes, avec différents degrés de blessures », a affirmé un membre de l'agence locale de gestion des urgences, Bello Dambatta.

L'attaque n'a pas été revendiquée pour le moment.

Il s'agit toutefois d'une tactique employée par le groupe djihadiste Boko Haram. Celui-ci a souvent envoyé des femmes et des filles commettre des attentats dans des lieux achalandés.

Vendredi, un double attentat-suicide avait fait au moins 45 morts et 33 blessés dans un marché de la ville de Madagali. L’attaque a été perpétrée par deux femmes « se faisant passer pour des clientes » avant de déclencher leurs ceintures explosives, selon un responsable local cité par l’AFP, Yusuf Muhammad.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine