Retour

Un gigantesque incendie fait au moins 6 morts à Londres

Un gigantesque incendie s'est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi dans une tour d'habitation du quartier de North Kensington, dans l'ouest de Londres, faisant au moins six morts et plus de 50 blessés, ont annoncé les services de secours britanniques.

« Je peux confirmer qu'il y a six morts à cette heure, mais le bilan risque de s'alourdir lors de l'opération de recherche qui s'annonce complexe et sur plusieurs jours », a déclaré dans un communiqué le commandant à la Police métropolitaine, Stuart Cundy. De nombreuses personnes sont toujours portées disparues.

Les flammes ont submergé la Grenfell Tower, une tour d'habitation de 24 étages et de 130 logements à loyer modique du Lancaster West Estate, ont précisé les pompiers de Londres sur Twitter. Les flammes ont embrasé l'immeuble du deuxième au 24e étage.

Des flammes et de la fumée s’échappaient toujours de la tour mercredi matin, 10 heures après le début de l'incendie. Quelque 40 camions et 200 pompiers ont été dépêchés pour combattre le brasier vers 1 h, heure de Londes.

Les pompiers ont atteint le 20e étage et ils combattent toujours l’incendie dans les étages supérieurs.

Des ingénieurs craignent maintenant que l’immeuble s’effondre et une équipe inspecte sa structure.

« Comme un film d'horreur »

« Il y avait de la fumée partout, partout », a raconté un sinistré qui a réussi à s’échapper de la tour en flammes. « Il y avait des gens en bas et des morceaux de l’immeuble qui tombaient, des gens criaient. »

« Des gens dormaient encore aux étages supérieurs, poursuit-il. Ils n’avaient aucune idée de ce qui se passait. Je ne suis même pas sûr que la moitié d’entre eux ait réussi à sortir. »

« J’ai vu des gens sauter de leur fenêtre, l’immeuble était en feu, les ambulances, la police, c’était horrible », a témoigné une rescapée.

« C’était un enfer, poursuit un autre survivant. C’était comme dans un film. Le revêtement extérieur se détachait. »

Un homme qui parlait au téléphone avec sa cousine, prisonnière du brasier, lui a dit : « Ils s’en viennent. Ils s’en viennent pour toi. Ils s’en viennent te chercher ».

« Je ne sais pas s’ils l’ont fait, laisse-t-il tombé, étranglé par la douleur. Je continue de l’espérer. »

Rénovations récentes

Construite en 1974, la Grenfell Tower s’élève sur 27 étages et comptait 120 appartements à loyer modique. Elle avait fait l’objet d’importants travaux de rénovation aux coûts de plusieurs millions de dollars l’an dernier. Le revêtement extérieur de l’immeuble avait notamment été refait au complet.

« Le conseil syndical a procédé il y a un an à des rénovations du bâtiment à l'intérieur et à l'extérieur », a déclaré Ash Sha, qui a assisté au sinistre et dont la tante a réussi à fuir à temps son appartement situé au deuxième étage.

« Ils ont refait la façade et isolé l'intérieur, a poursuivi M. Sha. Le matériel d'isolation ressemble fortement à de l'éponge et il s'effrite entre les doigts. C'était juste pour masquer les apparences et faire comme dans l'immeuble voisin. »

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a déclaré que ce drame soulevait des questions sur la sécurité des immeubles d'habitation et que des réponses devraient être trouvées. « Nous avons de très nombreuses tours d'habitation dans Londres et nous ne pouvons avoir une situation dans laquelle la sécurité des habitants est menacée parce que de mauvais conseils ont été fournis ou, comme cela a été suggéré, parce ces tours d'habitation ne sont pas correctement gérées et entretenues », a-t-il ajouté.

Il y a un an, un collectif de résidents de l’immeuble s’était plaint de l’état de l’immeuble et des risques d’incendie. Sur un blogue, ces résidents dénonçaient la présence de débris de construction accumulés pendant les travaux, des débris qui présentaient des risques d’incendie, selon eux.

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a fait état d'un « accident majeur » sur son compte Twitter. Quarante camions et 200 pompiers ont été dépêchés sur place, ainsi qu'une vingtaine d'ambulances.

« Des pompiers portant des appareils respiratoires sont en train de travailler dans des conditions très difficiles pour maîtriser ce feu », a déclaré le commissaire adjoint des pompiers Dan Daly dans un message publié en ligne.

La cause de l'incendie reste inconnue pour le moment, ont précisé les pompiers.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine