Retour

Un mémorial en hommage aux Noirs lynchés inauguré en Alabama

Les milliers de Noirs qui ont été lynchés aux 19e et 20e siècles aux États-Unis, après la guerre civile et l'abolition de l'esclavage en 1865, ont désormais leur mémorial à Montgomery en Alabama.

Le « Mémorial pour la Paix et la Justice », inauguré jeudi, est dédié aux 3959 hommes, femmes et enfants afro-américains lynchés entre 1877 et 1950 aux États-Unis, surtout dans le sud du pays, où l'esclavagisme et la ségrégation ont été les plus répandus.

Ces lynchages ne figurent pas dans les livres d'histoire. Et pourtant, des foules nombreuses d’Américains blancs assistaient à ces exécutions publiques illégales et impunies. Des photographies de ces victimes torturées, mutilées, brûlées et démembrées ont même été utilisées comme cartes postales.

« Rien n'a davantage soutenu l'inégalité raciale que le lynchage », estime l'ONG Equal Justice Initiative (EJI), à l’origine du projet, sur son site internet.

Le mémorial « présente notre sombre histoire », a indiqué sur Twitter le militant pour les droits civiques américains, Jesse Jackson. Il a déploré que le Congrès n'ait toujours pas adopté une loi anti-lynchage, après 200 tentatives infructueuses.

Un mémorial d’acier

Le mémorial, qui s'étend sur un site de 2,4 hectares, est composé de 800 colonnes en acier suspendues de deux mètres de long. Elles représentent les milliers d’Afro-américains lynchés aux États-Unis après l'abolition de l'esclavage en 1865, une pour chaque comté où un lynchage a eu lieu. Les noms des victimes sont gravés sur chaque monument.

Des constructions identiques ont été installées dans les environs du mémorial, en attendant « d'être revendiquées et installées dans les comtés qu'elles représentent », ajoute le site du groupe EJI.

Des sculptures d'hommes et de femmes enchaînés ont également été installées sur le site.

La fin de l’esclavage liée aux lynchages

On ne peut pas comprendre le lynchage sans comprendre l'esclavage, dit Bryan Stevenson, le fondateur de l'ONG EJI.

Quand l’esclavage a pris fin, de nombreux Blancs du sud esclavagiste se sont opposés à l'émancipation et au vote des Noirs. Des militants blancs en faveur des droits civils ont également été lynchés.

Le dernier lynchage en date, celui de Michael Donald, a été recensé à Mobile, en Alabama, en 1981. L'homme a été pendu par trois membres du Ku Klux Klan. L'un d'entre eux a été condamné à mort et exécuté.

Avec les informations de Jean-Michel Leprince.

Plus d'articles

Vidéo du jour


9 choses à savoir sur Meghan Markle