Retour

Un passager retiré de force d’un vol surréservé de United Airlines

Un homme a été retiré de force d'un avion de United Airlines, dimanche après-midi, après avoir refusé de se plier à la politique de la compagnie en cas de surréservation d'un vol.

Quatre passagers ont été sélectionnés au hasard et ont dû quitter l'appareil. L’un d’eux a cependant refusé d’abandonner son siège.

Trois membres de la sécurité de l’aéroport l’ont alors empoigné et l’ont traîné dans l’allée jusqu’à la porte de l'avion, comme en témoignent de nombreuses vidéos sur les réseaux sociaux.

Des passagers ont exprimé leur indignation en voyant la scène.

United Airlines a reconnu que l’incident avait été causé par une surréservation du vol Chicago-Louisville et a présenté des excuses.

Un porte-parole de l’entreprise a expliqué que les quatre passagers ont dû renoncer à leur siège pour permettre à des employés de United Airlines de se rendre à Louisville, où ils travaillaient le lendemain.

Le fondateur d’un groupe de défense des droits des passagers, Charlie Leocha, estime que la compagnie a commis une grave erreur. Selon lui, United Airlines aurait dû empêcher les passagers de monter à bord de l'appareil, plutôt que de les retirer ensuite, que ce soit par la force ou non.

Selon des données compilées aux États-Unis, 40 000 passagers ont dû renoncer l’an dernier à un billet qu'ils avaient payé. La majorité d’entre eux l’ont cependant appris bien avant l’embarquement.

D’autres données du gouvernement américain montrent également que 434 000 clients ont abandonné leur siège en 2016 en échange d’une compensation financière. Ils étaient près de 63 000 à United Airlines et 130 000 à Delta.

Les compagnies aériennes ont pour habitude de surréserver leurs vols au cas où certains passagers qui se sont procuré un billet ne se présenteraient pas le jour du départ.

Plus d'articles

Commentaires