Un pasteur de la banlieue de Toronto, emprisonné en Corée du Nord depuis 2015, a été libéré pour des « raisons médicales », a annoncé Pyongyang, mercredi.

Des représentants du bureau du premier ministre Justin Trudeau étaient à Pyongyang pour tenter d'obtenir sa libération. Ottawa a confirmé la libération de Hyeon Soo Lim dans un communiqué publié durant la nuit de mercredi à jeudi.

Le pasteur de la Light Korean Presbyterian Church de Mississauga avait été condamné en décembre 2015 à une peine de prison à vie pour ce que la Corée du Nord avait qualifié de « crimes contre l'État ».

Il avait entre autres été accusé d'avoir porté atteinte à la dignité du chef suprême de la Corée du Nord et d'avoir tenté de se servir de la religion pour détruire le système du pays.

Selon son église, Hyeon Soo Lim effectuait du travail humanitaire en Corée du Nord et s'y était rendu à des dizaines de reprises avant son arrestation.

« Il pourra rencontrer sa petite-fille pour la première fois », a déclaré à CNN une porte-parole de la famille, Lisa Pak.

« C’est avec plaisir et soulagement que je confirme que le pasteur Lim a été libéré de prison en Corée du Nord et qu’il retrouvera bientôt sa famille et ses amis au Canada », a commenté le premier ministre Justin Trudeau par voie de communiqué. Ottawa n'a pas donné plus de détails, « en raison de facteurs liés à la sécurité opérationnelle ».

La libération du pasteur survient alors que le président américain Donald Trump et Pyongyang sont à couteaux tirés.

Si le gouvernement de la Corée du Nord, l'homme aurait été libéré. Le gouvernement canadien n'a toujours pas confirmé la nouvelle.

Santé fragile

Le pasteur de 62 ans, qui avait été condamné aux travaux forcés, a des problèmes de santé et nécessite des médicaments pour contrôler la pression sanguine, avaient indiqué ses proches. Sa femme et son fils avaient lancé un appel à l'aide auprès d'Ottawa.

En juin dernier, la Corée du Nord avait libéré le ressortissant américain Otto Warmbier pour des raisons humanitaires, mais ce dernier était mort une semaine à peine après son retour aux États-Unis.

Mardi, un porte-parole du bureau du premier ministre Trudeau avait indiqué que la santé et le bien-être de M. Lim étaient de la plus haute importance pour le gouvernement canadien.

Le Canada n'a pas d'ambassade à Pyongyang. Hyeon Soo Lim a toutefois pu rencontrer plus tôt cette année des diplomates suédois.

De son côté, le pasteur adjoint Charles Baik dit que la communauté religieuse de la banlieue de Toronto compte poursuivre ses activités humanitaires en Corée du Nord.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un drone filme la beauté de l'Australie





Concours!



Rabais de la semaine