Au Mexique, un policier a été tué et les arrestations se comptent par centaines après des émeutes provoquées par la hausse du prix de l'essence.

Le policier a été écrasé en tentant d'empêcher un vol dans une station-service.

Près de 250 commerces ont été saccagés par les vandales en colère et plus de 500 personnes ont été arrêtées dans les manifestations.

C'est dans l'État de Mexico, voisin de la capitale, qu'ont eu lieu les émeutes les plus violentes.

Le prix de l'essence a bondi de 20 cents le litre depuis le début de l'année parce que le gouvernement a mis fin aux subventions qui permettaient d'abaisser le coût du carburant dans le pays.

Le président mexicain Enrique Pena Nieto avait justifié mercredi la hausse brutale du prix de l'essence comme une « mesure responsable » pour répercuter les augmentations de prix du pétrole à l'international.

Plus d'articles

Commentaires