Retour

Une députée de C.-B. demande à Ottawa d'annuler l’entente sur les tiers pays sûrs

Jenny Kwan, la députée de Vancouver-Est, croit que le gouvernement fédéral doit suspendre l'entente qui prévoit qu'un demandeur d'asile doit faire la demande dans le premier pays sûr qu'il atteint, alors que la crise des enfants séparés de leurs parents aux États-Unis prend de l'ampleur.

Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis a confirmé que près de 2000 enfants ont été séparés de leurs parents arrêtés à la frontière américaine pour l'avoir franchie sans papiers.

Jenny Kwan affirme que ces mesures vont à l’encontre de toutes les lois internationales auxquelles elle peut penser.

Il est clair pour moi que les États-Unis ne peuvent plus être considérés comme un pays sûr pour les immigrants et les réfugiés, lance la députée néodémocrate. Elle croit qu’annuler l’entente sur les tiers pays sûrs enverrait un message clair aux États-Unis.

Jenny Kwan estime que le Canada doit condamner les actions de l’administration américaine, et cesser de prétendre que les atteintes aux droits de la personne ne se produisent pas.

La députée est catégorique. Si le Canada n’agit pas, nous sommes tous complices.

Plus d'articles