Retour

Une élue et deux journalistes assassinées en Finlande

La présidente du conseil municipal de la ville finlandaise d'Imatra, près de la frontière russe, et deux journalistes locales ont été assassinées par balle à la sortie d'un restaurant samedi soir, a annoncé la police locale.

Le maire d’Imatra, Pertti Lintunen, a confirmé que sa collègue, Tiina Wilén-Jäppinen, avait perdu la vie au cours de l’attaque. L’identité des deux journalistes n’a toutefois pas été dévoilée.

Les trois femmes ont été atteintes à la tête ou au torse par des tirs à bout portant. Elles ont succombé à leurs blessures sur les lieux de la fusillade.

Les autorités ont arrêté un jeune homme, identifié par plusieurs témoins comme étant le tireur. Le suspect, âgé de 23 ans, n'a pas opposé de résistance lors de son arrestation. L'arme du crime, qui appartiendrait à une autre personne, a été retrouvée dans le coffre de sa voiture. Le jeune homme a été placé en garde à vue. Il est connu des milieux policiers.

En conférence de presse, les policiers ont indiqué qu’il était encore trop tôt pour déterminer les raisons qui ont motivé l’attaque. Selon eux, le suspect pourrait avoir choisi ses victimes au hasard plutôt que pour des motifs politiques.

Pour l’instant les autorités croient que le jeune homme a agi seul. Une enquête est en cours pour tenter de déterminer le mobile du crime, mais aussi la façon dont le suspect a pu se procurer l’arme.

Le taux de criminalité est relativement bas en Finlande comparativement à ceux des autres pays européens. Ce triple homicide est toutefois le plus récent d’une série d’attaques semblables qui ont contribué, au cours des dernières années, à alimenter le débat sur l’accessibilité des armes à feu dans le pays.

D'après une enquête de l'Institut de hautes études internationales et de développement de Genève, les Finlandais, grands amateurs de chasse, sont les quatrièmes plus grands possesseurs d’armes au monde derrière les Américains, les Yéménites et les Suisses.

La municipalité d’Imatra a indiqué avoir mis en place une cellule d'aide psychologique pour les habitants à la suite de la fusillade, survenue dans un secteur très fréquenté de la ville.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine