Au moment où la communauté américaine du renseignement est mise à mal par le manque de soutien de la part du président Trump, la justice américaine annonce l'arrestation d'une espionne russe pour avoir tenté « d'influencer des organisations politiques américaines au profit de la Russie ».

Les autorités accusent la ressortissante russe Mariia Butina, 29 ans, d'avoir agi comme « une agente d'un responsable d'un gouvernement étranger » dans le but « d’infiltrer des organisations » politiques, dont le puissant lobby des armes, NRA.

Mariia Butina, qui a comparu lundi devant un tribunal de Washington, se serait « engagée dans ces activités sans révéler officiellement le fait qu'elle travaillait en tant qu'agente du gouvernement russe, comme le requiert la loi ».

Les faits qui lui sont reprochés remontent à 2015 et 2017. Elle aurait agi pour Alexandre Torchine, un responsable politique et banquier proche du président russe Vladimir Poutine. M. Torchine est également sous le coup de sanctions américaines.

En mai 2016, il a rencontré Donald Trump Jr., le fils aîné du président américain, lors d'un évènement organisé par la NRA.

Cette annonce intervient après l’inculpation par un grand jury fédéral américain de 12 agents des services russes de renseignement militaire. Ils auraient piraté les réseaux d'ordinateurs de la malheureuse candidate démocrate à l'élection présidentielle de 2016, Hillary Clinton. Le Comité national du Parti démocrate n’y aurait pas échappé.

Ces inculpations ont été demandées par le procureur spécial Robert Mueller, a annoncé vendredi le département américain de la Justice. Le procureur enquête sur une ingérence russe dans le scrutin de novembre 2016 remporté par le candidat républicain Donald Trump.

Les 12 Russes auraient « comploté pour obtenir un accès non autorisé aux ordinateurs de personnes ou d'entités américaines impliquées dans l'élection présidentielle américaine, voler des documents à partir de ces ordinateurs et organiser la publication de documents afin de s'ingérer dans l'élection », selon l'acte d'accusation.

Plus d'articles