Retour

Une Ontarienne raconte comment elle a survécu au passage de l'ouragan Maria

Un peu plus d'une semaine après la destruction de sa maison par l'ouragan Maria, Sara Ouellette-Subero est soulagée d'être de retour chez ses parents à Sturgeon Falls dans le nord de l'Ontario en compagnie de ses deux enfants, Skyla, 5 ans, et Sadiel, 18 mois.

Un texte de Benjamin Aubé

Son mari, Stephan Subero, est resté dans l'île de la Dominique, dans les Caraïbes, pour protéger la propriété et entreprendre la reconstruction.

La jeune famille espère un jour pouvoir y retourner, mais pour le moment, Sara récupère à Sturgeon Falls tout en se remémorant ce qui s’est passé durant une semaine terrifiante.

Elle se rappelle que la famille s'était réfugiée sous un lit lorsque l’ouragan Maria a touché terre, mais l’eau s’est rapidement mise à recouvrir le plancher.

La famille s'est alors enfermée dans une grande armoire construite par le père de Sara. Pendant toute la nuit, Stephan a retenu le meuble en bois. Les enfants ont miraculeusement réussi à s’endormir dans les bras de Sara.

Après plusieurs heures d’enfer, les vents ont cessé. Mais la pluie a persisté pendant encore deux jours.

Sara et Stephan sont sortis de leur abri et ont constaté que leur maison et leur gîte touristique étaient presque complètement détruits.

Pendant cinq jours, les Ouellette-Subero ont vécu dans leur voiture qui, par bonheur, n’avait pas été trop endommagée par l’ouragan.

« Tout était mouillé, c’était notre plus grand problème. On n’arrivait pas à rester au sec », raconte Sara.

La famille a cueilli tous les fruits et a utilisé l’eau potable sur la propriété. Elle n'avait pas de moyen de communiquer avec l'extérieur. Sara Ouellette-Subero commençait à être inquiète pour la santé des enfants.

Les secours arrivent, enfin

Heureusement, vendredi, des hélicoptères des gouvernements vénézuélien et trinidadien sont venus porter secours à la famille.

Son mari, Stephan, a pris la difficile décision de demeurer sur place avec des amis pour ramasser les débris et protéger le tout contre les pillards qui rôdent dans la région.

La mère de Sara, Lynn Ouellette, dit que Stephan comprenait que la situation était trop dangereuse pour Skyla et Sadiel. Elle espère qu'il viendra lui aussi à Sturgeon Falls.

Son mari Maurice est prêt à aller donner un coup de main à son gendre.

Les retrouvailles

Lundi matin, Lynn et Maurice Ouellette ont finalement retrouvé Sara et ses deux enfants à l’aéroport de Toronto. Ils sont arrivés à Sturgeon Falls le soir même.

Malgré le danger constant que présentent les ouragans dans la région, Sara dit qu’elle espère pouvoir retourner en Dominique dans les prochains mois pour aider son mari. Elle ajoute que le couple souhaite que sa propriété devienne un « écovillage », un endroit où plusieurs familles pourraient vivre simplement, en harmonie avec la nature.

Sara ajoute qu'elle est contente de parler de son expérience et d'attirer l'attention sur la petite île dont l'économie repose sur le tourisme. Elle ajoute qu'il y aura beaucoup de travail à faire pour rebâtir.

Des membres de la famille recueillent de l'argent pour les Ouellette-Subero par l'entremise du site GoFundMe. Plus de 9000 $ avaient été amassés mardi après-midi.

10 % des fonds seront donnés au village de Castle-Bruce, qui se retrouve à quelques kilomètres de leur propriété.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine