Retour

Une quantité de données volées par un employé de la NSA « à couper le souffle »

L'ampleur du vol de données secrètes de la National Security Agency (NSA) est à « couper le souffle », a affirmé le département américain de la Justice.

Les procureurs ont dévoilé jeudi des détails dans le dossier de l'employé contractuel Harold Thomas Martin III. Il aurait dérobé des données de l'agence fédérale classées ultrasecrètes. Il a été arrêté en août dernier et accusé d'avoir volé de l'information confidentielle.

Les avocats affirment avoir saisi 50 Go d'informations et 1 Go qui contenait environ 65 000 pages d'images et de texte.

Ils ajoutent que le contenu subtilisé datait de 1996 à 2016 et que Harold Martin possédait des notes manuscrites décrivant la structure du système informatique qui traite les données secrètes de la NSA.

Les avocats de M. Martin ont, de leur côté, déclaré qu'il n'avait jamais voulu trahir son pays.

Ces détails révélés par les procureurs avaient pour but de convaincre le juge de garder Harold Martin derrière les barreaux.

Harold Thomas Martin III pourrait par ailleurs faire face à de nouvelles accusations, a déclaré le département américain de la Justice. Il pourrait recevoir une peine plus sévère, puisque certaines accusations seraient déposées au nom de la loi sur l'espionnage.

L'homme de 51 ans avait d'abord nié les faits, lorsqu'il a été interrogé par les agents du FBI, mais les a ensuite reconnus.

Ces lanceurs d'alerte, traîtres ou héros?

Plus d'articles