Retour

Une Saguenéenne vit de près la fusillade de Las Vegas

Une Saguenéenne a vécu des heures d'angoisse à Las Vegas, où elle est actuellement en voyage. Marie-Ève Gagnon raconte que la fusillade qui a fait plus de 50 morts a radicalement changé l'ambiance.

Un texte de Vicky Boutin

En entrevue à l’émission Style libre, Mme Gagnon a expliqué que lors du drame, elle prenait un verre avec son amie Isabelle dans une petite rue parallèle au grand boulevard de la ville, surnommé la Strip. Un policier a surgi et a exigé la fermeture immédiate du bar en raison de ce qui était en train de se produire un peu plus loin.

Marie-Ève Gagnon et son ami ont quitté l’établissement sur-le-champ, se demandant de quoi il s’agissait. C’est alors qu’elles ont saisi l’ampleur du chaos dans lequel elles se trouvaient.

Alors que son amie Isabelle s’est mise à courir, Marie-Ève est demeurée figée, jusqu’à ce que sa copine la rejoigne. Elles se sont dirigées à leur hôtel et se sont réfugiées dans leur chambre.

En allumant la télé, elles ont vu les premières images de la fusillade et entendu les détails de la tragédie.

Le calme après la tempête

Quelques heures plus tard, elle affirme que Las Vegas est complètement chamboulée. Elle mentionne qu’il n’y a plus de musique, plus d’ambiance et que les visiteurs ont déserté les rues, une situation tout à fait exceptionnelle dans une ville qui bouge habituellement jour et nuit.

Marie-Ève Gagnon doit revenir dans la région lundi ou mardi.

Plus d'articles

Commentaires