Retour

Une vidéo d'Abou Sayyaf montre des otages implorant l'aide du Canada

Une vidéo diffusée par le groupe islamiste Abou Sayyaf montre trois otages, Robert Hall, Teresita Flor et Kjartan Sekkinstad, implorant les gouvernements du Canada et des Philippines de les aider.

MM. Hall et Sekkingstad ainsi que Mme Flor sont menacés par les militants d'être décapités si leurs exigences ne sont pas satisfaites.

Dans cette vidéo, Robert Hall récite un message à l'adresse des gouvernements. « Au gouvernement canadien : on me demande de vous dire de répondre à la demande. Je ne sais pas ce que vous faites, mais vous ne faites rien pour nous. John a été sacrifié, sa famille est dévastée et je ne sais pas ce que vous attendez », dit-il en fixant le sol.

Cette vidéo circule sur Internet, de même qu'une autre où l'on voit le Canadien John Ridsdel décapité par ses ravisseurs.

John Ridsdel a été tué par les djihadistes d'Abou Sayyaf, qui avaient exigé en novembre dernier plusieurs millions de dollars en échange de sa libération et de celle de deux autres otages, dont le Canadien Robert Hall.

Les djihadistes, qui ont prêté allégeance au groupe armé État islamique, avaient donné comme date butoir le lundi 25 avril, 15 h. Si le délai n'était pas respecté, ils menaçaient de tuer l'un des trois hommes gardés captifs.

Le corps de M. Ridsdel a été retrouvé par des villageois près de la ville de Talipao, dans la province de Sulu. La police avait découvert sa tête dans la ville de Jolo, aussi dans cette province.

Le premier ministre Justin Trudeau a affirmé la semaine dernière que le Canada ne verserait pas de rançon aux ravisseurs. « Payer une rançon pour des Canadiens mettrait en danger la vie de chacun des millions de Canadiens qui vivent, travaillent et voyagent à travers le monde chaque année », a-t-il déclaré la semaine dernière.

John Ridsdel, âgé de 68 ans, avait été enlevé en septembre 2015 alors qu'il se trouvait dans la marina appartenant au complexe hôtelier Holiday Oceanview, situé à 975 km au sud-est de la capitale, Manille. Le Canadien Robert Hall, 50 ans, et sa conjointe, Teresita Flor, une Philippine de 40 ans, ainsi qu'un Norvégien de 56 ans, Kjartan Sekkinstad, avaient aussi été kidnappés.

L'armée philippine affirme avoir lancé une opération afin de secourir les otages qui se trouveraient sur l'île de Jolo, dans la province de Sulu. Les islamistes y détiendraient notamment 14 Indonésiens et 4 Malaisiens, des marins kidnappés sur leur bateau-remorque.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine