Retour

United Airlines change une de ses politiques afin d'éviter les problèmes de surréservation

Les employés de United Airlines ne pourront plus forcer des passagers déjà à bord de l'avion à céder leurs places. La compagnie aérienne espère ainsi remédier au problème de surréservation qui avait déclenché un tollé en début de semaine.

En vertu de récentes modifications dans sa politique, le transporteur aérien accorde désormais à ses employés un délai d'au moins 60 minutes avant le décollage pour réserver leurs sièges.Ce changement survient après qu’un passager, le docteur David Dao, eut été expulsé d’un avion avec force par des policiers lors d’une intervention qui avait été filmée et vite partagée sur les réseaux sociaux, le 10 avril dernier.M. Dao avait refusé d’abandonner son siège dans un vol reliant Chicago à Louisville.L’avion avait été surréservé et quatre passagers avaient dû se plier à la politique de la compagnie, qui exigeait qu’ils libèrent leurs sièges pour permettre à des employés de United Airlines de prendre leur quart de travail à Louisville.

United Airlines s'est engagée à indemniser tous les passagers du vol en leur versant une compensation financière équivalente au coût du billet d'avion.

Maggie Schemrin, porte-parole de United Airlines, a fait valoir que la nouvelle directive était la première étape d’un plan visant à revoir les politiques de la compagnie afin que la situation de lundi dernier ne se reproduise plus.Les résultats de cette révision devraient être dévoilés d’ici le 30 avril.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine