Retour

Washington retient 65 millions sur son versement d'aide aux Palestiniens

Les États-Unis ont décidé de retenir plus de la moitié de l'aide qu'ils devaient verser le 1er janvier à l'Agence des Nations unies qui vient en aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA).

Le versement des 65 millions de dollars américains restants, sur une enveloppe de 125 millions qui représente le tiers de la contribution annuelle des États-Unis au budget de l'UNRWA, est pour le moment retenu.

Après avoir décidé en décembre de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, suscitant la réprobation de la communauté internationale, le président Donald Trump avait menacé début janvier de couper l'aide financière américaine aux Palestiniens si ceux-ci refusaient de discuter avec Washington d'une solution pacifique au conflit.

Le gel du versement de 65 millions de dollars à l'UNRWA ne doit cependant pas être perçu comme une sanction, a assuré le département d'État.

« Cela ne vise pas à punir qui que ce soit », a assuré sa porte-parole, Heather Nauert, qui a présenté cette initiative comme un signe de la volonté de Washington de réformer le fonctionnement de l'agence onusienne.

Avant l'annonce de la décision américaine concernant l'UNRWA, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a fait part de sa « grande inquiétude », estimant que la fin possible du financement américain provoquerait « un problème très très important ».

« L'UNRWA n'est pas une institution palestinienne » mais « une institution de l'ONU » et elle « fournit des services vitaux » aux réfugiés, a-t-il insisté.

Dimanche, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a attaqué violemment les efforts de paix de M. Trump au Moyen-Orient, affirmant qu'il n'accepterait aucun plan de paix des États-Unis après la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël.

L'année dernière, les États-Unis ont versé près de 370 millions de dollars à l'UNRWA, qui gère des programmes éducatifs, sanitaires et sociaux.

Les États-Unis ont également fait don de 260 millions de dollars d'aide bilatérale, dont une grande partie est destinée à des projets gérés par l'Agence américaine pour le développement international (USAID).

De son côté, Israël reçoit plus de 3 milliards de dollars d'aide militaire, annuellement, des États-Unis.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité