Retour

Washington se relève plus difficilement que New York du passage de Jonas

À Washington, la Chambre des représentants ne siégera pas cette semaine, en raison des difficultés qu'éprouve la capitale fédérale à se relever de la tempête de neige historique qui s'est abattue sur la côte est américaine en fin de semaine. Le Sénat ne reprendra ses activités que mercredi, en fin de journée.

Cette décision s'explique par les perturbations du trafic aérien qui touchent les aéroports Reagan National et Dulles International. Fermés dimanche, ils ne reprennent leurs activités que graduellement lundi. De retour de Turquie dimanche, l'avion transportant le vice-président Joe Biden a été contraint d'atterrir à Miami.

Comparativement à New York, Washington peine à mener son opération nettoyage. La région a reçu environ 50 centimètres de neige en 24 heures si l'on se fie aux données enregistrées à l'aéroport Dulles. 

Les grands axes de la capitale ont été dégagés, mais de nombreuses autres rues demeurent impraticables, et les transports en commun fonctionnent au ralenti. Les écoles et les musées de la capitale demeurent fermés, tout comme les services administratifs de la capitale et du gouvernement fédéral.

À New York, où 67 cm de neige sont tombés à Central Park, la vie reprend plus rapidement son cours normal. Les aéroports fonctionnent au ralenti, mais la circulation est de nouveau autorisée dans les rues de toute la métropole. Il en va de même au New Jersey voisin. Les écoles sont ouvertes.

Dimanche, des volontaires recrutés par la mairie et payés 13,50 dollars de l'heure, ont contribué au déneigement. Le maire Bill de Blasio demande néanmoins aux propriétaires d'un véhicule de ne pas le déplacer avant plusieurs jours pour faciliter la poursuite du déblayage.

Quelque 30 personnes ont péri dans la foulée du passage de la tempête, officiellement baptisée Jonas, mais aussi qualifiée de « snowzilla » pour souligner son caractère monstrueux. Environ la moitié d'entre elles sont mortes dans des accidents de la route, mais plusieurs autres sont mortes d'une crise cardiaque en pelletant.

Selon le site spécialisé FlightAware, plus de 11 000 vols ont été annulés en raison de la tempête qui a touché environ 85 millions d'Américains d'une manière ou d'une autre.

Comme toujours dans de telles situations, le malheur des uns a fait le bonheur des autres. Les médias regorgent d'histoires d'Américains qui se sont rassemblés dans des lieux publics pour se livrer à de gigantesques batailles de boules de neige, ou pour pratiquer des sports d'hiver.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine