Retour

Yémen : des raids aériens menés contre le ministère de la Défense à Sanaa

La coalition dirigée par l'Arabie saoudite a procédé à deux frappes aériennes contre le ministère de la Défense à Sanaa, au Yémen.

Des témoins rapportent que les raids ont blessé au moins trois civils et que des avions militaires survolaient toujours la région après les bombardements.

« J'étais assis chez moi lorsque j'ai entendu le premier raid toucher le ministère de la Défense. Quelques minutes plus tard, une autre frappe a touché la maison de mon voisin », a raconté un habitant de la ville, Mohammed Aatif.

Le ministère de la Défense du Yémen a déjà été pris pour cible par la coalition menée par l’Arabie saoudite depuis le début de l’offensive militaire mise en place par Ryad en 2015 contre les rebelles Houthis.

Lundi, la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite avait annoncé la fermeture temporaire des accès aériens, terrestres et maritimes afin d'empêcher l'armement des rebelles Houthis par l'Iran.

Cette décision avait été dénoncée par les Houthis qui ont menacé de riposter avec des tirs de missiles contre les aéroports et les ports saoudiens et émiratis.

Les Nations unies redoutent que ce blocus n'aggrave la crise humanitaire qui place déjà sept millions de Yéménites sous la menace de la famine. Cette situation a favorisé l'émergence d'une épidémie de choléra qui a touché près de 900 000 personnes.

Les prix du carburant ont augmenté de 60 %, les produits alimentaires de base commencent à manquer et des cas de diphtérie ont été signalés, prévient la représentante du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) dans le pays, Meritxell Relano.

Les tensions dans la région ont fait plus de 8 650 morts et environ 58 600 blessés, selon l'ONU.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine