Retour

Zika : le nord-est du Brésil plus touché par la microcéphalie

Au Brésil, environ 70 % de tous les cas de microcéphalie liés au virus Zika résultent de la première vague d'infections en 2015, selon une étude publiée dans The Lancet par des chercheurs brésiliens.

L'étude, qui est basée sur les données du système de surveillance du ministère de la Santé du Brésil, montre deux vagues distinctes d'infections Zika.

La première vague, à la fin de 2015 dans le nord-est du Brésil, était liée à 70,4 % des cas de microcéphalie documentés en 2015 et 2016. La deuxième vague, en 2016, était dispersée dans tout le Brésil.

Les chercheurs ont trouvé un total de 1950 cas de microcéphalie liés à Zika, de 2015 à 2016, au Brésil.

Il y avait 49,9 cas par mois pour 10 000 naissances en moyenne lors de la première vague. Au cours de la deuxième vague, les pics mensuels estimés variaient de 3,2 cas à 15 cas pour 10 000 naissances.

C'est la première recherche qui observe des différences régionales dans les cas de microcéphalie, ont déclaré les auteurs.

Mais ces derniers n'ont pas encore de réponses claires sur ce qui a provoqué l'augmentation des cas de microcéphalie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine