Retour

1,7 milliard en infrastructures, promet Brad Wall

Le Parti saskatchewanais promet d'investir 1,7 milliard de dollars dans des projets d'infrastructures en 2016-2017, principalement pour des hôpitaux, des écoles et des autoroutes, s'il est reporté au pouvoir.

Son chef Brad Wall en a fait l'annonce lors d'une visite du chantier du North Commuter Parkway de Saskatoon, un partenariat public privé entre les gouvernements fédéral et provincial, la Ville de Saskatoon et l'entreprise Graham Commuter Partners.

Le gouvernement provincial participe au projet à hauteur de 50 millions de dollars.

Élections Saskatchewan 2016 : Section spéciale

Brad Wall précise que le budget pour l'année fiscale qui commence le 1er avril prévoit des investissements records de 1,7 milliard en infrastructures à travers le programme Saskatchewan Builds.

« Ce sont des projets [les investissements en infrastructures] importants à long terme pour la croissance économique de la Saskatchewan et à court terme pour la création de milliers d'emplois dans le secteur de la construction », affirme Brad Wall dans un communiqué.

Le Parti saskatchewanais prévoit que le projet North Commuter Parkway, à lui seul, créera 600 emplois, et aura 175 travailleurs sur le chantier au plus fort des travaux.

« Notre gouvernement a également investi des sommes records en infrastructures ces huit dernières années et nous continuerons à le faire ces quatre prochaines années si nous sommes réélus », ajoute-t-il.

Le premier ministre sortant explique que l'investissement que représente le North Commuter Parkway fait partie d'un plan d'infrastructures de 5,8 milliards de dollars pour les quatre prochaines années annoncé lors du dernier budget provincial.

Élections Saskatchewan 2016 : Boussole électorale

« Lorsque le Parti saskatchewanais a été élu pour la première fois en 2007, le parti a hérité d'un important retard dans les infrastructures des gouvernements néo-démocrates qui se contentaient de laisser nos écoles, nos routes et nos hôpitaux à l'abandon », ajoute-t-il.

Le premier ministre sortant ajoute que la province a fait beaucoup de chemin depuis, mais qu'il reste beaucoup à faire.

Plus d'articles

Commentaires