Retour

10 000 réfugiés syriens sont arrivés au Canada

Ils sont 10 000 réfugiés syriens à être arrivés au Canada depuis le début de l'opération d'accueil. L'objectif a été atteint deux semaines après l'échéancier du 31 décembre que s'étaient fixé les libéraux.

Pendant la campagne électorale, Justin Trudeau avait promis d'accueillir 25 000 réfugiés avant la fin de l'année. Mais il a dû revoir son ambition à la baisse en avançant l'objectif de 10 000 personnes admises en sol canadien au 31 décembre.

Depuis le 4 novembre, 10 121 réfugiés syriens, qui se trouvaient au Liban, en Jordanie ou en Turquie, ont pris place à bord d'un des 38 vols organisés par le gouvernement fédéral.

Ottawa espère toujours accueillir un total de 25 000 réfugiés syriens d'ici la fin du mois de février.

Le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum, a indiqué lors d'un point de presse mercredi qu'il est probable que les bases militaires soient utilisées au cours des prochaines semaines en raison du rythme d'arrivée soutenu des réfugiés. Cependant, M. McCallum souhaite que les gens n'y passent pas plus d'une ou deux semaines dans les bases militaires en attente d'hébergement.

Le ministre a précisé que les réfugiés syriens arrivés avant le 4 novembre ne se verront pas rembourser leurs frais comme peuvent le faire ceux arrivés après cette date.

Les incidents de Cologne ne risquent pas de se produire au Canada, dit McCallum

M. McCallum dit ne pas craindre la montée au Canada d'un sentiment antiréfugié comme celui observé actuellement en Allemagne, dans la foulée des agressions du Nouvel An à Cologne. Il juge que la situation au pays incomparable avec celle de l'Allemagne.

Il a dit être « très conscient » des problèmes survenus dans ce pays européen, mais il n'a pas l'impression que cela pourrait se produire au Canada.

Selon lui, l'ampleur du phénomène d'immigration marque une importante différence. Près d'un million de réfugiés syriens ont franchi les frontières de l'Allemagne, alors que l'objectif d'accueil du Canada demeure de 25 000, a-t-il rappelé.

De plus, M. McCallum estime que le Canada a « une longue tradition d'accueil et d'intégration réussie des immigrants ».

À Cologne, plus de 500 femmes ont rapporté avoir été agressées, parfois sexuellement, par des hommes en groupe. Plusieurs des suspects identifiés étaient des demandeurs d'asile. Des violences contre des étrangers ont été constatées depuis dans la ville allemande.

En ce qui concerne l'attaque au poivre de Cayenne survenue à Vancouver, il estime qu'il s'agit d'« un incident isolé ». Samedi, un homme à vélo a aspergé de poivre de Cayenne des réfugiés syriens fraîchement débarqués au Canada qui s'apprêtaient à participer à une soirée d'accueil au centre de l'Association musulmane du Canada.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine