Retour

3e lien : Labeaume craint la pression politique

Le maire de Québec persiste et signe. Si le chantier du 3e lien est lancé dans la précipitation pour des considérations politiques, il n'est pas exagéré de croire que la facture atteindra les 10 milliards de dollars.

« Si l'urgence politique l'emporte sur le génie, la technologie et le bon sens, je pense que tous les éléments sont réunis pour un désastre financier potentiel », a déclaré Régis Labeaume, en marge du conseil municipal, lundi soir.

« Dans ces conditions, on sera chanceux si le coût du 3e lien reste en bas de 10 milliards de dollars », a-t-il ajouté.

Le maire se base sur des analyses de l'expert en grands projets Bent Flyvbjerg, qui estime que « neuf sur dix sont sous-estimés » en termes de coûts.

Selon Régis Labeaume, il est impossible d'accélérer les étapes de conceptions et les analyses environnementales. La construction d'un nouveau pont ne pourrait s'amorcer avant 2024 ou 2025.

« Des déclarations irresponsables », dit Québec 21

L'opposition officielle à la Ville de Québec a qualifié « d'irresponsables » les affirmations de Régis Labeaume quant aux coûts de 10 milliards de dollars.

« Avec ses récentes déclarations, Régis Labeaume démontre hors de tout doute qu’il n’est pas en faveur d’un troisième lien », a affirmé le chef de l'opposition, Jean-François Gosselin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine