Quels seront les enjeux des élections générales au Québec cet automne? De mardi à vendredi, Patrice Roy rencontre les chefs des quatre principaux partis politiques.

À une centaine de jours du scrutin, nous vous présentons du 19 au 22 juin « Sur la ligne de départ », des entretiens avec les chefs du Parti libéral du Québec, du Parti québécois et de la Coalition avenir Québec ainsi qu’avec la co-porte-parole de Québec solidaire.

C'est l'occasion de discuter de leurs objectifs et de leurs priorités en prévision des élections, prévues le 1er octobre 2018.

L’ordre de diffusion a été déterminé par la représentativité des partis à l’Assemblée nationale.

« La politique, c’est dur », reconnaît Philippe Couillard

Pour gouverner, Philippe Couillard tâche de ne pas se « laisser contaminer » par les commentaires sur les réseaux sociaux et les opinions « extrêmes ». Il s'agit d'une « perte de temps et d'énergie » qui « rend de mauvaise humeur », a soutenu le premier ministre en entrevue avec Patrice Roy.

LIRE LA SUITE »

VOIR L'ENTREVUE »

Gratuité scolaire graduelle : « quelques dizaines de millions », selon Jean-François Lisée

Depuis quelques semaines, le chef du Parti québécois répète, tel un mantra, qu'il entend dire la vérité aux Québécois, être « sincère et crédible ». L'un des premiers tests qui s'imposera en campagne électorale est cet engagement de mettre graduellement en place une gratuité scolaire au cégep et à l'université. Elle n'impliquerait pas une « énorme somme » en premier lieu, s'est avancé Jean-François Lisée en entrevue avec Patrice Roy.

LIRE LA SUITE »

VOIR L'ENTREVUE »

Plus de pouvoirs, sinon les partis fédéraux « vont être mal pris », dit François Legault

Les opposants au chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) n'hésitent pas un instant à rappeler son passé souverainiste. Chaque fois, l'attaque fait rugir François Legault, qui tente de s'en défaire tel un boulet. En entrevue avec Patrice Roy, l'ancien ministre du Parti québécois (PQ) a évité de s'avancer sur ce qui ferait renaître sa fibre indépendantiste. « Quand on parle de souveraineté, réitère-t-il, on va vers un mur. »

LIRE LA SUITE »

VOIR L'ENTREVUE »

Pour Manon Massé, le succès passe par l’ajout de députés

Pour les trois partis reconnus à l'Assemblée nationale, le succès de la prochaine élection passe par le pouvoir. À Québec solidaire, « plus de députés, inévitablement, c'est un succès », reconnaît la co-porte-parole Manon Massé en entrevue avec Patrice Roy.

LIRE LA SUITE »

Plus d'articles