Retour

4 millions de dollars pour le soutien aux aînés

Le gouvernement du Québec investit dans son programme pour soutenir les initiatives visant à améliorer le sort des aînés, le programme Initiatives de travail de milieu auprès des aînés en situation de vulnérabilité (ITMAV),

Une enveloppe de 4 millions de dollars, annoncée mardi par la ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau, servira à plusieurs projets en 2016-2017, dans l'ensemble des régions du Québec.

Une trentaine de projets pour contrer l'isolement, la maltraitance par exemple, conserveront leur financement à long terme, tandis qu'une quarantaine créés l'an dernier voient leur financement reconduit, et 13 nouveaux projets sont ajoutés.

« Ce sont des projets en continuité, explique la ministre. Leur travail, c'est d'établir des liens de confiance avec les aînés. »

Les fonds favoriseront l'embauche de travailleurs au sein d'organismes communautaires faisant partie du programme. Les initiatives diverses permettent d'identifier les aînés vulnérables afin de leur venir en aide directement en les orientant vers les bonnes ressources.

La ministre affirme que la gestion locale est au cœur de la réussite du programme des ITMAV. « Il faut toujours le voir avec la volonté que chaque milieu adapte son programme pour sa communauté », souligne Francine Charbonneau.

Vigilance à long terme

Le Centre d'aide et d'action bénévole de Charlesbourg reçoit depuis plusieurs années des fonds grâce à ce programme. Cette année, en plus de voir son budget reconduit, le Centre recevra une nouvelle subvention de 45 000 $, qui servira à l'embauche d'un intervenant sur le terrain.

« Les travailleurs de milieu, ils se rendent dans tous les endroits où les aînés peuvent se tenir, illustre la directrice du Centre, Julie Mayrand. Les McDonald's le matin, les centres commerciaux [...] Ils vont dans tous ces endroits-là pour jaser avec eux et établir un premier lien. »

Ces contacts permettent d'établir un lien de confiance durable et mènent, en cas de problème, à un soutien du Centre d'aide. « Tous les services ont besoin de continuité, mais c'est encore plus vrai pour nous, plaide Julie Mayrand. Les gens peuvent nous appeler 3 ans après avoir vu la publicité ou après le premier contact avec le travailleur de milieu. »

Les ITMAV font partie du plan d'action de la politique québécoise Vieillir et vivre ensemble, chez soi, dans sa communauté, lancée en 2012.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine