Retour

5 chiffres à retenir pendant la campagne électorale en Ontario

Un marathon électoral de 28 jours, culminant avec les élections du 7 juin prochain, a commencé. Aura-t-on un gouvernement minoritaire? Combien de sièges seront nécessaires à un parti pour pouvoir gouverner de façon majoritaire? Voici cinq chiffres à retenir pendant la campagne électorale.

Un texte de Jérémie Bergeron

Le nombre d’électeurs admissibles pour le prochain vote est d'environ 10 200 000, selon Élections Ontario. Le nombre devrait fluctuer, puisqu'il est encore temps de se retirer ou de s'inscrire sur la liste électorale. En 2014, lors des dernières élections générales en Ontario, 9 526 031 personnes étaient inscrites.

C’est le nombre de sièges à combler lors de la prochaine élection. 124 représente également le nombre de circonscriptions électorales en Ontario. L'Ontario comptait 107 sièges à l’Assemblée législative depuis 2007. Un redécoupage électoral avant les élections de 2018 a permis l’ajout de 17 circonscriptions.

Si un parti souhaite gouverner de façon majoritaire, il devra obtenir au moins 63 sièges le 7 juin prochain. Avec 62 députés ou moins, le ou la chef du parti gagnant devra diriger la province avec un gouvernement minoritaire.

Le Parti progressiste-conservateur de Doug Ford a reçu 954 970 $ de dons, selon des données d'Élections Ontario. Il s’agit d’une plus grande somme que les trois autres grands partis réunis.

Les libéraux arrivent loin derrière les conservateurs : 488 542 $ de dons ont été amassés cette année. Les néo-démocrates suivent avec des dons cumulés de 317 305 $.

Seule une personne sur deux s’est rendue aux urnes lors des élections de 2014, comparable à 2011 et 2007. Le taux de participation est cependant en baisse depuis le milieu des années 1990.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine