Retour

5 moments marquants dans la carrière de Thomas Mulcair

Il a la réputation d'être un compétiteur féroce. Déterminé et combatif, Thomas Mulcair a su mener le Nouveau Parti démocratique vers une course serrée pour le pouvoir. Il a aujourd'hui le 24, Sussex Drive dans sa ligne de mire.

12 SEPTEMBRE 1994

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, en 1993, alors qu'il était président de l'Office des professions du Québec. Photo : CBC.

Thomas Mulcair commence sa carrière politique à l'Assemblée nationale du Québec en se faisant élire comme député libéral dans le bastion de Chomedey, à Laval. Par contre, le Parti libéral perd le pouvoir. M. Mulcair siégera donc dans l'opposition pendant neuf ans.

29 AVRIL 2003

Le ministre de l'Environnement du Québec, Thomas Mulcair, le 26 novembre 2004, à l'Assemblée nationale. Photo : Jacques Boissinot/PC.

Thomas Mulcair est nommé ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs dans le gouvernement de Jean Charest. Il fait voter la première loi québécoise sur le développement durable. M. Mulcair affirme que l'opposition de l'ex-maire de Laval, Gilles Vaillancourt, a contribué en grande partie à l'empêcher de faire adopter un projet de loi pour protéger les milieux humides.

27 FÉVRIER 2006

L'ancien ministre de l'Environnement Thomas Mulcair, à côté de Pierre Paradis, prend part à une commission parlementaire sur le Mont-Orford, le 25 mai 2006, à l'Assemblée nationale. Photo : Clément Allard/PC.

Thomas Mulcair démissionne du cabinet de Jean Charest. Après avoir ouvertement critiqué et contredit le premier ministre à propos de la privatisation partielle du mont Orford, il avait été rétrogradé. Thomas Mulcair a préféré redevenir simple député.

17 SEPTEMBRE 2007

Thomas Mulcair célèbre son élection en tant que député d'Outremont en compagnie du chef du NPD, Jack Layton, le 17 septembre 2007. Photo : Ryan Remiorz/PC.

Après avoir annoncé qu'il ne se représenterait pas à l'élection générale québécoise de 2007, Thomas Mulcair fait le saut en politique fédérale et est élu député d'Outremont lors d'une élection partielle. Il sera réélu en 2008 et en 2011. Avant cette victoire dans un bastion libéral, le NPD n'avait fait élire qu'un seul député au Québec, Phil Edmonston, en 1990, à Chambly. M. Mulcair devient le lieutenant de Jack Layton au Québec.

24 mars 2012

Thomas Mulcair réagit aux résultats du premier tour du vote qui décidera du nouveau chef du NPD. Photo : Frank Gunn/PC.

Thomas Mulcair est élu chef du Nouveau Parti démocratique au terme d'une course à laquelle prennent part six autres candidats. Il obtient 57,2 % des voix après le quatrième vote, devenant ainsi le chef de l'opposition officielle. Thomas Mulcair était auparavant le chef adjoint du parti et a grandement contribué à la vague orange de 2011, grâce à laquelle le NPD a fait élire 59 députés au Québec. La course à la direction avait été rendue nécessaire par la mort de Jack Layton, le 22 août 2011.

 

Plus d'articles

Commentaires