Retour

59,8 M $ sur 5 ans pour favoriser le secteur bioalimentaire au Québec

Le député d'Abitibi-Est Guy Bourgeois annonce, au nom de son gouvernement, des investissements de 59,8 millions de dollars sur 5 ans pour favoriser le secteur bioalimentaire au Québec.

Avec les informations de Jocelyn Corbeil

Trois nouveaux programmes sont créés pour soutenir les municipalités dans la révision de leurs plans de développement des zones agricoles, pour développer des laboratoires d'innovation bioalimentaire ainsi que pour la relève et les entreprises de petite taille.

Une enveloppe de 11,5 millions de dollars est réservée au programme Relève agricole et entreprise de petite taille, un programme particulièrement important pour l'Abitibi-Témiscamingue. « Le tiers des producteurs agricoles, des 9400 producteurs agricoles au Québec, ont un revenu de moins de 50 000 $. En Abitibi-Témiscamingue, ce sont 43 % des producteurs qui sont dans cette situation-là. Il faut donc les accompagner », déclare Guy Bourgeois, député d'Abitibi-Est.

Le propriétaire de la fromagerie Fromabitibi depuis 2009, Guillaume Lemieux, salue ces investissements pour la relève. Il vient d'investir quelques centaines de milliers de dollars pour agrandir son entreprise, afin d'augmenter sa production de fromage.

« C'est une très bonne nouvelle pour l'agriculture, il n'y avait pas beaucoup d'aide pour les petites entreprises agricoles comme la mienne quand j'ai démarré. Je n'aurais pas eu d'aide, mais là ça va permettre aux petites entreprises de grossir, justement », ajoute-il.

L'Union des producteurs agricoles (UPA) de l'Abitibi-Témiscamingue se réjouit également du prolongement, jusqu'en 2023, du programme de soutien au drainage des terres.

« Il y a plusieurs annonces qu'on attendait. Le prolongement au niveau du drainage et chaulage, c'est important pour une région comme la nôtre, pour rattraper le retard qu'on a avec d'autres régions », affirme Pascal Rheault, président de l'UPA régionale.

Le gouvernement du Québec procédera à d'autres annonces pour le développement du secteur de l'agriculture biologique.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce chat paresseux n'ouvre même pas les yeux pour miauler





Rabais de la semaine