Retour

6 conservateurs, 3 libéraux et 1 néo-démocrate élus dans la région d'Ottawa

Les progressistes-conservateurs ont élu six candidats dans la région d'Ottawa. À la fermeture des bureaux de scrutin, jeudi soir, ils avaient remporté les circonscriptions de Carleton, Kanata—Carleton, Stormont—Dundas—South Glengarry, Nepean, Glengarry—Prescott—Russell et Ottawa-Ouest—Nepean.

Les libéraux ont conservé trois circonscriptions. Ils ont remporté Orléans, Ottawa—Vanier et Ottawa-Sud. Deux ministres libéraux sortants ont perdu leur siège : Bob Chiarelli dans Ottawa-Ouest—Nepean et Yasir Naqvi dans Ottawa-Centre.

C'est le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Ontario qui a mis la main sur Ottawa-Centre. Les néo-démocrates n'avaient pas été élus dans cette circonscription depuis plus de 20 ans.

Nepean

Dans Nepean, la candidate-vedette du Parti progressiste-conservateur, Lisa MacLeod, conserve son siège avec 45,2 % des voix. Elle l'a facilement remporté sur la néo-démocrate Zaff Ansari, qui a terminé au second rang (28,55 %), et la libérale Lovina Srivastava, qui est arrivée au troisième rang (19,62 %).

« Aux résidents d'Ottawa, nous serons votre voix. Une voix forte, efficace et déterminate à Queen's Park en tant que vos représentants progressistes-conservateurs, a-t-elle déclaré. C'est un grand honneur. »

Ottawa-Sud

Le candidat libéral John Fraser a remporté ses élections dans Ottawa-Sud. Il a obtenu 39,6 % des voix. Il a facilement battu Karin Howard du Parti progressiste-conservateur (29,2 %) et Eleanor Fast du Nouveau Parti démocratique (27,1 %).

« Bien que nous n'ayons pas bien réussi en tant que parti, je suis très heureux que les résidants d'Ottawa-Sud sachent que je continuerai de me battre pour de meilleures écoles, de meilleurs hôpitaux, les soins aux aînés et les personnes les plus vulnérables », a-t-il déclaré après sa victoire.

Ottawa-Centre

Le procureur général sortant et candidat libéral dans Ottawa-Centre Yasir Naqvi s'est fait montré la porte et c'est le néo-démocrate Joel Harden qui a pris sa place. Ce dernier a remporté 46,07 % des voix, tandis M. Naqvi a récolté 32,77 % du scrutin. La candidate du Parti progressiste-conservateur Colleen McCleery a terminé loin derrière avec 16,05 % du suffrage.

Ottawa-Centre est une circonscription acquise aux libéraux depuis la défaite, en 1995, du gouvernement néo-démocrate de Bob Rae.

Ottawa-Ouest—Nepean

Onde de choc dans la circonscription d'Ottawa-Ouest—Nepean, où un des piliers du Parti libéral de l'Ontario, Bob Chiarelli, a mordu la poussière.

La lutte a été serrée. Le ministre de l'Infrastructure sortant a terminé la course en troisième position (29,3 %) derrière et la néo-démocrate Chandra Pasma (32,48 %), et le conservateur Jeremy Roberts (32,82 %)

« En ce qui concerne le Parti libéral, nous devons nous asseoir ensemble et, au cours des quatre prochaines années, nous devons rebâtir notre confiance », a exprimé M. Chiarelli.

Ce dernier est un vieux routier de la politique. À 76 ans, il sollicitait un septième mandat. Il a été élu pour la première fois à l'Assemblée législative de l'Ontario en 1987 à titre de député d'Ottawa-Ouest.

Orléans

La ministre sortante des Affaires francophones, Marie-France Lalonde, a remporté ses élections devant le progressiste-conservateur Cameron Montgomery. Elle a obtenu 39,0 % des voix, tandis que M. Montgomery a obtenu 35,2 % du scrutin. La néo-démocrate Barbara Zarboni est arrivée en troisième position avec 21,9 % des voix.

« On l’a fait! », s'est exclamée Mme Lalonde dans son discours de victoire. « Nous avons vécu une campagne remplie d’émotions. Cela n'a pas toujours été facile. On s’est battu parce qu’on y croyait. »

Ottawa—Vanier

Le château fort libéral que constitue Ottawa—Vanier a résisté à la vague progressiste-conservatrice. Nathalie Des Rosiers a remporté 42,9 % des suffrages.

La candidate libérale et ministre sortante des Richesses naturelles, qui avait remporté les élections partielles en novembre 2016, l'a facilement remporté sur Lyra Evans du Nouveau Parti démocratique et Fadi Nemr du Parti progressiste-conservateur.

« Je veux vous dire que je vais continuer de travailler pour tout ce dont j’ai parlé durant la campagne : aînés, emplois, soins de longue durée de meilleure qualité, pour nos institutions, pour le français », a déclaré Mme Des Rosiers dans son discours de remerciement.

« Je ne vous décevrai pas. Je vais continuer à donner à Ottawa—Vanier tout ce que j’ai, toutes mes habiletés, tout mon coeur et toute mon énergie. »

Glengarry—Prescott—Russell

Amanda Simard a remporté son pari dans la circonscription de Glengarry—Prescott—Russell avec une importante majorité (40,96 %). Elle a devancé le candidat libéral Pierre Leroux (31,68 %) et Bonnie Jean-Louis du Nouveau Parti démocratique (21,78 %).

À la suite de sa victoire, Mme Simard a indiqué que les électeurs de sa circonscription étaient prêts pour un changement.

« Ça faisait longtemps que l'on trouvait qu'on n'avait pas une bonne représentation locale », a-t-elle soutenu. « Il y a plusieurs dossiers que l'on doit regarder où il y a encore du travail à faire. Mais vraiment, le thème général, c'est de rendre la vie plus abordable pour les gens. »

Les frais ambulanciers intermunicipaux et le projet de parc éolien Champ de l’Est qui doit voir le jour à St-Bernardin font partie des enjeux qui ont été chaudement disputés au cours de la campagne électorale.

Carleton

Dans Carleton, la candidate progressiste-conservatrice Goldie Ghamari a remporté 51,33 % des voix. Elle a devancé la néo-démocrate Courtney Potter (22,50 %) et la libérale Theresa Qadri (19,44 %).

La circonscription de Carleton a nouvellement été ajoutée cette année à la suite d'une modification de la carte électorale de l'Ontario. Elle est vaste et inclut notamment les quartiers de Stittsville et de North Gower.

Kanata—Carleton

Dans Kanata—Carleton, la progressiste-conservatrice Merrilee Fullerton a obtenu 43,57 % du scrutin. John Hansen du Nouveau Parti démocratique est arrivé en seconde position avec 28,61 % et Stephanie Maghnam du Parti libéral a décroché la troisième place avec 17,19 % des voix.

Stormont—Dundas—South Glengarry

Le progressiste-conservateur Jim McDonell dans Stormont—Dundas—South Glengarry conserve son siège. Il a remporté une victoire convaincante avec 61,51 % des voix. Il est arrivé loin devant le néo-démocrate Marc Benoti (21,63 %) et la libérale Heather Megill (12,37 %).

Réaction des francophones

Selon Aja Besler, la directrice générale de l'ACFO d'Ottawa, cette majorité progressiste-conservatrice dans la région d'Ottawa change la dynamique.

« Le caucus d'Ottawa était très fort, car il était composé d'élus issus du même parti. Et là, ça va être différent avec des élus de trois différents partis qui auront une vision différente pour une même municipalité », a-t-elle expliqué.

Un Franco-Ontarien, Roland Madou, rencontré dans le lieu de rassemblement de la candidate libérale Nathalie Des Rosiers, a soutenu que sous Doug Ford la communauté francophone devra être prudente.

« Pour M. Ford, les francophones ça n'existe pas, ce sont des gens comme les autres », a-t-il déploré. « C'est lui le patron et il faudra faire attention! »

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité